Rechercher dans ce blog

Jour 1

L'Ancien Testament sous l'éclairage du Nouveau

Genèse 1

1 Dans le Principe, Élohim créa le Ciel et la Terre

Élohim est un pluriel
Père, Fils, Esprit saint

Notre Père qui es dans les Cieux

Le Fils, Parole de Dieu (Jean 1:1)
  • est présent (Jean 1:2)
  • est le Principe de tout (Jean 1:3)
Il est dans l'Eternel Présent

C'est la parousie, en plénitude
("parousie" signifie littéralement présence)

Cette Présence est manifestée par l'Esprit saint

Que sanctifié soit Ton Nom
En Christ Ton Nom EST sanctifié

Dans le Principe
Certains traduisent "au commencement..."
C'est plus qu'un commencement
C'est un Principe éternel, universel, intangible
C'EST, tout simplement

Que vienne Ton Règne
En Christ Ton Règne EST venu
(Il est "présent", sens littéral du mot "parousie")

Le Ciel et la Terre
Chaque fois que Dieu crée, Il commence par le modèle (Ciel), puis Il le concrétise (Terre)
Par exemple, l'Esprit (Ciel) sous-tend le matériel (Terre)

Voir à ce sujet Hébreux 8:5

Que soit faite Ta volonté
En Christ Ta Volonté EST faite
Comme dans le Ciel, ainsi sur la terre


2 Or la Terre était non visible et inorganisée, et l'obscurité au-dessus de l'Abysse et l'Esprit d'Élohim {était porté, planait} au-dessus de l'Eau

La Terre était non visible et inorganisée
Avant que la Lumière soit, nous n'avons aucune visibilité sur notre Terre intérieure, et par conséquent elle n'a aucune possibilité de se structurer

Donne-nous aujourd'hui notre pain sur-substantiel
En Christ notre Pain du Ciel nous EST donné
(et nous Le célébrons à la Cène)

L'obscurité au-dessus de l'Abysse
Remets-nous nos dettes, comme nous aussi nous avons remis à nos débiteurs
En Christ nos dettes nous SONT remises
(par Son Sang, pour lequel nous Te célébrons à la Cène)

Ne nous emporte pas dans les épreuves
En Christ, les épreuves SONT surmontées

Délivre-nous du mauvais
En Christ, nous SOMMES délivrés du MOI et du Malin

L'Esprit d'Élohim au-dessus de l'Eau
Idem lors du déluge
Idem lors du baptême de Jésus

Idem pour nous
Il me montra un fleuve d'eau de la vie, lumineux comme du cristal, sortant hors du trône de Dieu et de l'Agneau
(Livre de l'Apocalypse)


3 Et Élohim parla : Que la Lumière soit! Et la Lumière fut faite

Il dit, et C'EST
Que la Lumière soit! ...et l'Univers sort du néant
Que la Lumière soit! ...et la Connaissance surgit
Que la Lumière soit! ...et me voici en Présence de Celui que je ne connaissais pas l'instant d'avant

Et la Lumière se fait dans mon Univers intérieur
Et la Lumière se fait de mon Ciel vers ma Terre intérieurs
Et la Lumière se fait et me voici transporté dans le Royaume de Son Amour

Lire Jean 1:4

C'est l'Apocalypse ("apocalypse" signifie littéralement révélation, dévoilement) de l'origine de toutes choses, dans toutes les dimensions (physique, psychique, spirituelle)

Par la foi, nous comprenons que les mondes (physique, psychique, spirituel) ont été organisés par la Parole de Dieu (= le Christ), de sorte que ce qui se voit (avec les yeux physiques, psychiques et spirituels) n'a pas été fait de choses apparentes
(Hébreux 11:3)

A Toi sont Règne, Puissance, Gloire
Dans toutes les dimensions


4 Et Elohim vit la Lumière, qu'elle était belle - et Elohim sépara la Lumière et l'Obscurité

Lire Jean 1:5

Le tri (dans la Bible, le "jugement" est littéralement le tri) se fait par Sa Parole qu'est le Christ

Certains préfèrent l'Obscurité (Jean 1:10-11)


5 Et Élohim appela la Lumière Jour, et Il appela l'Obscurité Nuit - Et fut fait un soir, et fut fait un matin - jour un (unique)

Élohim appela la Lumière Jour
Etroite est la porte et resserré le chemin qui mènent à la vie,
et il y en a peu qui les trouvent

Élohim appela l'Obscurité Nuit
Large est la porte et spacieux le chemin qui mènent à la perdition,
et il y en a beaucoup qui entrent par là

Jour unique, car les Jours suivants sont le même Jour
C'est l'Eternel Présent de Dieu, qui se répète sous des facettes différentes

Pour en savoir plus

Le texte dans son substrat originel

Doit-on traduire le texte de la Bible en gardant sa rugosité d'origine, ou est-il préférable de l'orienter dans un sens conforme à la mentalité des personnes à qui est destinée cette traduction ?

Prenons par exemple le chapitre 1 de l'évangile de Marc :
Presque tous les versets commencent par "et", comme si le narrateur était enthousiaste - presque essoufflé - de raconter son témoignage : n'est-ce pas plus réel, plus vivant ?

Lorsque Jésus parle, c'est au présent : Il nous parle encore aujourd'hui, dans l'éternel présent de Dieu.

Les mots sont forts, rudes parfois : ce sont les personnes de caractère qui s'emparent du Royaume, pas les hésitants.

Lorsqu'on traduit les mots non pas en patois de Canaan, mais en leur donnant leur vrai sens, le texte devient beaucoup plus clair, plus réel, et plus spirituel aussi...