Rechercher dans ce blog

Marc 13

1 Alors qu'il sort du temple, un de ses disciples lui dit:
Maître (*), vois,
quelles grandes pierres et
quelles grandes constructions !
2 Et Jésus lui dit:
Tu regardes ces grandes constructions ?
A coup sûr ne sera laissée ici pierre sur pierre qui ne soit
à coup sûr détruite.

3 Comme il était assis vers le mont des Oliviers, face au temple, Pierre et Jacques et Jean et André se mirent à l'interroger, à l'écart:
4 Dis-nous, quand cela sera, et quel (sera) le signe quand tout cela va s'accomplir ?
5 Et Jésus se mit à leur dire:
Prenez garde que personne ne vous égare.
6 Beaucoup viendront en mon nom, disant:
« Moi, JE SUIS ! »
et ils en égareront de nombreux.

7 Quand vous entendrez (parler de) guerres et (de) rumeurs de guerres, ne soyez pas alarmés: cela doit être fait, mais (ce n'est) pas encore la fin:
8 Se dressera en effet nation contre nation
et royaume contre royaume,
seront des séismes - en divers lieux - seront des famines:
commencement des douleurs de l'enfantement.

9 Vous, prenez garde à vous-mêmes:
Ils vous livreront aux sanhédrins (les tribunaux)
et aux synagogues (les assemblées) vous serez maltraités
vous comparaîtrez aussi devant des gouverneurs (les politiques)
et des rois (les puissants)
à cause de moi - en témoignage pour eux.

10 Et à toutes les nations il faut d'abord que la bonne nouvelle soit proclamée.
11 Et quand ils vous mèneront pour vous livrer, ne vous inquiétez pas à l'avance de ce que vous direz, mais dites ce qui vous sera donné à cette heure-là - car ce n'est pas vous qui parlerez, mais l'Esprit, le saint.

12 Et un frère livrera un frère à la mort, et un père un enfant, et se dresseront enfants contre parents, et ils les mettront à mort.
13 Et vous serez détestés de tous à cause de mon nom - et celui tiendra bon jusqu'à la fin sera sauvé.

14 Et lorsque vous verrez l'abomination de la désolation se tenant là où il ne faut pas - que celui qui lit comprenne - alors, ceux de la Judée, qu'ils fuient dans les montagnes,
15 [et] celui (qui est) sur le toit en terrasse, qu'il ne descende pas, ni n'entre pour emporter quelque chose de sa maison,
16 et celui (qui est) au champ, qu'il ne retourne pas en arrière pour emporter son vêtement.

17 Hélas alors pour celles ayant dans le ventre (enceintes) et celles allaitant en ces jours-là...
18 et priez que cela ne se produise pas en hiver !
19 Car ces jours seront une telle détresse qu'il n'en est pas arrivée de semblable depuis le fondement de la création - que Dieu créa - jusqu'à maintenant, et qu'il n'en arrivera jamais plus.
20 Et si le Seigneur n'abrégeait pas les jours, toute chair ne serait pas sauvée - mais il a abrégé les jours à cause des élus qu'il a élus.

21 Et alors, si quelqu'un vous dit:
« Vois: ici le Christ ! »
« vois: là ! »
n'y accordez pas foi.
22 Se lèveront en effet de pseudo-christs et de pseudo-prophètes, qui donneront signes et prodiges pour faire errer - si possible - les élus.
23 Et vous, soyez sur vos gardes - je vous ai tout dit d'avance.

24 Mais en ces jours-là, après cette détresse-là, le soleil s'obscurcira et la lune ne donnera plus son éclat,
25 et les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées.
26 Et alors ils verront le Fils de l'homme venant dans les nuées avec grande puissance et gloire.
27 Puis il enverra les anges et rassemblera les élus des quatre vents, de l'extrémité de la terre à l'extrémité du ciel.

28 Et du figuier apprenez la parabole: Quand déjà sa branche devient tendre et que les feuilles poussent, vous savez que l'été est proche.
29 Ainsi vous aussi, quand vous voyez ces choses arriver, vous savez qu'il est proche, aux portes.
30 Amen, je vous dis qu'à coup sûr cette génération ne passera pas que tout cela n'arrive.
31 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront pas, c'est certain.

32 Et quant à ce jour-là, ou à l'heure, personne ne sait, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, sinon le Père.
33 Prenez garde, restez éveillés, car vous ne savez pas quand c'est le moment:
34 (Il en sera) comme un humain en voyage, laissant sa maison, et ayant donné l'autorité à ses esclaves, à chacun sa tâche, et qui a commandé au gardien de la porte de veiller.
35 Veillez donc, car vous ne savez pas quand vient le seigneur de la maison: ou le soir, ou au milieu de la nuit, ou au chant du coq, ou au matin,
36 de peur que venant soudainement il vous trouve endormis.

37 Et ce que je vous dis, je le dis à tous: Veillez.

(*) Celui qui enseigne


Marc 12

1 Alors il se mit à leur parler en paraboles:

Un humain planta une vigne. Il l'entoura d'une clôture, puis il creusa un pressoir et il construisit une tour - puis il la loua à des vignerons et partit au loin.

2 Puis le moment venu, il envoya un esclave chez les vignerons pour recevoir de la part des vignerons des fruits de la vigne.
3 Mais l'ayant pris, ils (le) battirent et (le) renvoyèrent vide.
4 Puis à nouveau il leur envoya un autre esclave - et ils frappèrent celui-là à la tête et (le) traitèrent avec mépris.
5 Et il envoya un autre, et celui-là ils (le) tuèrent
puis de nombreux autres,
lesquels, battant (ils battirent les uns),
et lesquels, tuant (et tuèrent les autres).

6 Il avait encore un fils unique bien-aimé: il le leur envoya le dernier, disant: « Ils respecteront mon fils ! »
7 Mais ces vignerons se dirent entre eux: « Celui-ci est l'héritier ! Venez, tuons-le, et l'héritage sera à nous. »
8 Puis l'ayant pris, ils le tuèrent et le jetèrent hors de la vigne.

9 Que fera [donc] le seigneur de la vigne ? Il viendra, il mènera à leur perte les vignerons, et il donnera la vigne à d'autres.
10 N'avez-vous pas lu cette Ecriture ?
La pierre que les constructeurs ont rejetée est devenue tête d'angle:
11 celle-ci est venue du Seigneur, et elle est étonnante à nos yeux.

12 Alors ils cherchaient à le saisir, mais ils eurent peur de la foule. Ils avaient compris en effet que c'était pour eux qu'il avait dit la parabole.

Et l'ayant laissé, ils s'éloignèrent.

13 Ils envoient ensuite auprès de lui quelques-uns des pharisiens et des hérodiens afin de le piéger par parole.

14 Et étant venus, ils lui disent:
Maître (*), nous savons que tu es vrai et que tu ne te laisses influencer par personne - en effet, tu ne regardes pas au visage des humains, mais tu enseignes la voie de Dieu selon la vérité.
Est-il permis de donner impôt à César ou non ?
(Devons-nous) donner ou ne (devons-nous) pas donner ?
15 Et lui, connaissant leur hypocrisie, leur dit:
Pourquoi me mettez-vous à l'épreuve ?
Apportez-moi un denier, pour que je voie.
16 Et ils (en) apportèrent (un). Et il leur dit:
De qui (sont) cette image et cette inscription ?
Et ils lui dirent: De César.
17 Alors Jésus leur dit:
Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu.

Et ils étaient étonnés à son sujet.

18 Puis viennent auprès de lui des sadducéens, qui disent qu'il n'y a pas de résurrection,

et ils l'interrogeaient, disant:
19 Maître (*), Moïse a écrit pour nous ceci: Si le frère de quelqu'un meurt sans laisser d'enfant, laissant une femme derrière (lui), que son frère prenne la femme et suscite une descendance à son frère.
20 Il y avait sept frères, et le premier prit femme et mourut sans laisser de descendance,
21 et le deuxième la prit et mourut sans laisser de descendance, et le troisième de même,
22 et les sept ne laissèrent pas de descendance. Après eux tous, la femme mourut aussi.
23 A la résurrection, [quand ils se relèveront,] duquel sera-t-elle la femme ? Car les sept l'ont eue pour femme !

24 Jésus leur dit son avis: Ne vous égarez vous pas du fait que vous ne comprenez ni les Écritures, ni la puissance de Dieu ?
25 En effet, quand ils se relèveront d'entre les morts, ni ils n'épousent, ni elles ne sont épousées, mais ils sont comme des anges dans les cieux.
26 Quant au fait que les morts se réveillent, n'avez-vous pas lu, dans le livre de Moïse, comment Dieu lui a parlé au buisson, disant: Moi, le Dieu d'Abraham et [le] Dieu d'Isaac et [le] Dieu de Jacob ?
27 Il n'est pas Dieu des morts, mais des vivants.
Vous vous égarez beaucoup.

28 Alors, s'étant approché, un des scribes les ayant entendus débattre - voyant qu'il leur avait bien répondu - l'interrogea:
Quel est le premier de tous les commandements ?
29 Jésus répondit que le premier est:
Ecoute, Israël ! Le Seigneur, notre Dieu, est Seigneur UN,
30 et tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de ton coeur entier et de ton âme entière et de ta pensée entière et de ta force entière.
31 Deuxième celui-ci: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas d'autre commandement plus grand que ceux-là.

32 Et le scribe lui dit: C'est bien, maître (*) - tu as dit avec vérité qu'il est UN et qu'il n'y en a pas d'autre que lui,
33 et que l'aimer de son coeur entier et de sa pensée entière et de sa force entière, et aimer le prochain comme soi-même est bien plus que tous les holocaustes et les sacrifices.
34 Alors Jésus, voyant qu'il avait répondu judicieusement, lui dit: Tu n'es pas loin du royaume de Dieu.

Et personne n'osait plus l'interroger.

35 Et prenant la parole, Jésus disait, enseignant dans le temple: Comment les scribes peuvent-ils dire que le Christ est fils de David ?
36 David lui-même, dans l'Esprit - le saint - a dit:
Le Seigneur a dit à mon Seigneur:
Assieds-toi à mes droites, jusqu'à ce que je place tes ennemis sous tes pieds.
37 David lui-même le dit Seigneur - d'où donc peut-il donc être son fils ?

Et [la] foule, nombreuse, l'écoutait avec plaisir.

38 Et dans son enseignement il disait: Gardez-vous des scribes - ceux voulant marcher en longues robes, et (des) salutations sur les places publiques,
39 et (les) premiers sièges dans les synagogues et (les) premiers lits dans les repas,
40 dévorant les maisons des veuves et, pour l'apparence, faisant de longues prières.
Ceux-ci recevront un jugement plus sévère.

41 Et s'étant assis en face du Trésor, il observait comment la foule y jette (de la monnaie de) bronze - de nombreux riches jetaient beaucoup.
42 Vint aussi une veuve, pauvre, qui jeta deux leptes - ce qui est un quadrant.
43 Alors, ayant appelé auprès (de lui) ses disciples, il leur dit: Amen, je vous dis que cette veuve - pauvre - a jeté plus que tous ceux qui ont jeté dans le Trésor,
44 car tous ont jeté de leur surplus, mais elle, de son manque - tout ce qu'elle avait - elle a jeté - tout son moyen de subsistance.

(*) Celui qui enseigne


Marc 11

1 Et quand ils approchent vers Jérusalem - vers Bethphagé et Béthanie, près du mont des Oliviers - il envoie deux de ses disciples
2 et leur dit: Allez vers le village en face de vous - sitôt que vous y serez entrés, vous trouverez un ânon attaché, sur lequel personne des humains ne s'est encore assis - déliez-le et amenez-le.
3 Et si quelqu'un vous dit:
« Pourquoi faites-vous ceci ? »
dites:
« Le Seigneur en a besoin, puis aussitôt après il le renvoie ici »
4 Puis ils s'en allèrent et trouvèrent un ânon attaché dehors, près d'une porte sur la rue - et ils le délient.
5 Alors quelques-uns de ceux qui étaient là se mirent à leur dire: Que faites-vous, à délier l'ânon ?
6 Et eux leur dirent comme Jésus l'avait dit, et ils les laissèrent.
7 Puis ils amènent l'ânon à Jésus, et ils jettent sur lui leurs vêtements, et il s'assit dessus.
8 Et de nombreux étalèrent leurs vêtements sur le chemin, et d'autres des feuillages qu'ils avaient coupés dans les champs.
9 Alors ceux qui précédaient et ceux qui suivaient criaient: Hosanna ! Béni (est) celui qui vient au nom du Seigneur !
10 Béni (est) le règne qui vient, de David notre père ! Hosanna dans les lieux très hauts !
11 Puis il entra dans Jérusalem, dans le temple. Quand il eut tout regardé autour (de lui), l'heure étant déjà tardive, il sortit vers Béthanie avec les Douze.

12 Et le lendemain, étant sortis de Béthanie, il eut faim.
13 Apercevant alors de loin un figuier qui avait des feuilles, il alla voir s'il y trouverait quelque chose - mais, en y arrivant, il n'y trouva que des feuilles - car ce n'était pas le temps des figues.
14 Alors répondant, il lui dit: Que personne ne mange plus un fruit de toi, à jamais ! Et ses disciples entendaient.

15 Puis ils vont à Jérusalem. Entré dans le temple, il se mit à jeter dehors ceux qui vendaient et ceux qui achetaient dans le temple - et il renversa les tables des changeurs et les sièges des vendeurs de colombes.
16 Et il ne laissait personne transporter un objet à travers le temple.
17 Et il enseignait et leur disait: N'est-il pas écrit: Ma maison sera appelée maison de prière pour toutes les nations. Mais vous en avez fait une caverne de bandits.
18 Les grands prêtres et les scribes entendirent - et ils cherchaient comment le perdre - ils avaient en effet peur de lui, parce que toute la foule était frappée de son enseignement.

19 Et quand le soir fut venu, ils sortaient hors de la ville.

20 Et en passant, le matin, ils virent le figuier desséché depuis les racines.
21 Puis se rappelant (ce qui s'était passé), Pierre lui dit: Rabbi, vois, le figuier que tu as maudit a été desséché.
22 Et répondant, Jésus leur dit: Ayez la foi de Dieu.
23 Amen, je vous dis que qui dira à cette montagne: « Soulève-toi et jette-toi dans la mer », et sans hésiter dans son coeur, mais en ayant foi que ce qu'il dit arrive, ce sera pour lui.
24 C'est pourquoi je vous dis: Tout ce que vous priez et vous demandez, ayez foi que vous l'avez reçu, et ce sera pour vous.
25 Et lorsque vous êtes debout en prière, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez, afin que votre Père, celui dans les cieux, vous pardonne aussi vos fautes.
[26 Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père, celui dans les cieux, ne vous pardonnera pas non plus vos fautes]

27 Et ils vont de nouveau à Jérusalem - et comme il marchait dans le temple, viennent vers lui les grands prêtres et les scribes et les anciens,
28 et ils lui disaient: Par quelle autorité fais-tu cela ? Ou qui t'a donné autorité pour le faire ?
29 Et Jésus leur dit: (Moi aussi) je vous interrogerai - une seule parole - répondez-moi, et je vous dirai par quelle autorité je fais cela.
30 L'immersion de Jean, était-elle du ciel ou des humains ? Répondez-moi.

31 Et ils raisonnaient entre eux, disant:
Si nous disons:
« Du ciel »
il dira:
« [Alors] pourquoi n'avez-vous pas eu foi en lui ? »
32 Mais si nous disons:
« Des humains... »

Ils avaient peur de la foule, car tous tenaient réellement Jean pour un prophète.
33 Répondant donc à Jésus, ils disent: Nous ne savons pas. Alors Jésus leur dit: Moi non plus, je ne vous dis pas par quelle autorité je fais cela.


Marc 10

1 Et de là, s'étant levé, il vient dans les territoires de la Judée [et] de l'autre côté du Jourdain. Et les foules se rassemblent à nouveau auprès de lui - et comme il en avait l'habitude, il se remit à les enseigner.

2 S'étant approchés, des pharisiens vinrent alors lui demander, pour le mettre à l'épreuve, s'il est permis à un homme de renvoyer une femme.
3 Et lui, répondant, leur dit: Que vous a commandé Moïse ?
4 Et eux dirent: Moïse a permis d'écrire une attestation de rupture et de renvoyer.
5 Et Jésus leur dit: C'est à cause de la dureté de votre coeur qu'il a écrit pour vous ce commandement.
6 Mais dès le commencement de la création, il les fit mâle et femelle,
7 c'est pourquoi un humain quittera son père et la mère [et il s'attachera à sa femme],
8 et les deux seront une seule chair, en sorte qu'ils ne sont plus deux, mais une seule chair.
9 Qu'un humain ne sépare donc pas ce que Dieu a uni !
10 Et à la maison, les disciples, à leur tour, se mirent à l'interroger à ce sujet.
11 Alors il leur dit: Qui renvoie sa femme et en épouse une autre est adultère envers elle,
12 et si elle, ayant renvoyé son homme, elle en épouse un autre, elle est adultère.

13 Alors ils lui présentaient des enfants pour qu'il les touche. Mais les disciples les reprirent sévèrement.
14 Voyant cela, Jésus s'indigna et il leur dit: Laissez les enfants venir à moi - ne les en empêchez pas - car le royaume de Dieu est pour ceux qui sont comme eux.
15 Amen, je vous le dis, qui n'accueille pas le royaume de Dieu comme un enfant n'y entrera jamais, c'est certain.
16 Puis, les ayant serrés dans ses bras, il (les) bénit en posant les mains sur eux.

17 Et lui sortant (pour se mettre) en chemin, un (homme) étant accouru et se mettant à genoux devant lui, l'interrogeait: Bon maître (*), que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ?
18 Jésus lui dit alors: Pourquoi me dis-tu bon ? Personne (n'est) bon, sinon un seul: Dieu.
19 Tu connais les commandements: Ne tue pas - ne sois pas adultère - ne vole pas - ne témoigne pas faussement - ne fais pas de tort - honore ton père et la mère.
20 Et lui répondit: Maître (*), j'ai observé tout cela dès ma jeunesse.
21 Et Jésus, le regardant, l'aima - et il lui dit: Il te manque une seule chose: va, vends tout ce que tu as, et donne [aux] pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens: accompagne-moi.
22 Mais lui s'étant assombri à la parole s'éloigna tout triste: il avait en effet de nombreuses possessions.

23 Et ayant regardé autour, Jésus dit à ses disciples: Combien difficilement entreront dans le royaume de Dieu ceux qui ont des richesses !
24 Alors les disciples étaient effrayés par ses paroles. Mais Jésus reprit: Enfants, combien difficile il est d'entrer dans le royaume de Dieu !
25 Il est plus facile à un chameau de passer à travers [le] trou d'[une]aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu...
26 Bien plus ébahis encore, les disciples se disaient les uns aux autres: Et qui peut être sauvé ?
27 Ayant fixé son regard sur eux, Jésus dit: Auprès des humains, impossible - mais non auprès de Dieu, car tout est possible auprès de Dieu.

28 Pierre se mit à lui dire: Voici, nous, nous avons tout laissé et nous t'avons accompagné.
29 Jésus répondit: Amen, je vous dis, il n'est personne qui ait laissé, à cause de moi et de la bonne nouvelle, maison ou frères ou soeurs ou mère ou père ou enfants ou champs,
30 et qui ne reçoive au centuple, dans le temps présent, maisons et frères et soeurs et mères et enfants et champs - avec persécutions - et, dans l'ère qui vient, vie éternelle.
31 Et nombreux premiers seront derniers, et [les] derniers premiers.

32 Et ils étaient sur le chemin - montant à Jérusalem - et Jésus les précédait. Et ils étaient effrayés, et ceux qui accompagnaient avaient peur. Alors, ayant pris de nouveau les Douze auprès (de lui), il se mit à leur dire ce qui allait lui arriver:
33 Voici, nous montons à Jérusalem, et le Fils de l'homme sera livré aux grands prêtres et aux scribes, et ils le condamneront à mort, et ils le livreront aux nations,
34 et ils se moqueront de lui, et ils cracheront sur lui, et ils le fouetteront et ils tueront - et après trois jours il se relèvera.

35 Et s'approchent de lui Jacques et Jean, les fils de Zébédée, lui disant: Maître (*), nous voulons que tu fasses pour nous ce que nous te demanderons.
36 Il leur dit alors: Que voulez-vous que [moi] je fasse pour vous ?
37 Et eux lui dirent: Donne-nous de nous asseoir dans ta gloire, l'un à tes droites et l'autre à tes gauches.
38 Jésus leur dit alors: Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que, moi, je bois, ou être immergés de l'immersion dont, moi, je suis immergé ?
39 Et eux lui dirent: Nous pouvons. Jésus leur dit alors: Vous boirez la coupe que, moi, je bois, et de l'immersion dont, moi, je suis immergé, vous serez immergés,
40 mais s'asseoir à mes droites ou à mes gauches, ce n'est pas à moi de le donner - sinon (à ceux) pour qui cela a été préparé.

41 Alors les dix, qui avaient entendu, commencèrent à s'indigner contre Jacques et Jean.
42 Et Jésus, les ayant appelés auprès (de lui), leur dit: Vous savez que ceux qui paraissent diriger les nations dominent sur elles en seigneurs, et que les grands (des nations) exercent leur autorité sur elles.
43 Il n'en est pas ainsi parmi vous, mais qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur,
44 et qui veut être le premier parmi vous sera esclave de tous.
45 Car le Fils de l'homme n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour de nombreux.

46 Ils vont ensuite à Jéricho. Et comme il sortait de Jéricho avec ses disciples et une foule nombreuse, le fils de Timée, Bartimée, mendiant aveugle, était assis au bord du chemin.
47 Et ayant entendu qu'il est Jésus le Nazaréen, il se mit à crier et à dire: Fils de David, Jésus, aie compassion de moi !
48 Et de nombreux le menaçaient sévèrement pour le faire taire - mais il criait d'autant plus: Fils de David, aie compassion de moi !
49 Et s'étant arrêté, Jésus dit: Appelez-le. Alors ils appellent l'aveugle en lui disant: Courage ! Lève-toi, il t'appelle !
50 Et lui, ayant rejeté son vêtement, s'étant levé d'un bond, vint à Jésus.
51 Et lui répondant, Jésus dit: Que veux-tu que je fasse pour toi ? Rabbouni, lui dit alors l'aveugle, que je voie de nouveau !
52 Et Jésus lui dit: Va, ta foi t'a sauvé. Et aussitôt il vit de nouveau et il l'accompagnait sur le chemin.

(*) Celui qui enseigne


Marc 9

1 Il leur disait encore: Amen, je vous le dis, quelques-uns de ceux qui se tiennent ici ne goûteront pas la mort - c'est certain - avant d'avoir vu le règne de Dieu venu en puissance.
2 Et après six jours, Jésus prend auprès (de lui) Pierre et Jacques et Jean, et il les fait monter seuls à l'écart, sur une haute montagne. Alors il fut métamorphosé devant eux,
3 et ses vêtements devinrent resplendissants, d'une blancheur telle qu'il n'est pas de teinturier sur terre qui puisse blanchir ainsi.
4 Et Elie se fit voir à eux, avec Moïse, et ils s'entretenaient avec Jésus.

5 Prenant alors la parole, Pierre dit à Jésus: Rabbi, il est bon que nous soyons ici: dressons trois tentes, une pour toi et une pour Moïse et une pour Elie.
6 En effet il ne savait que répondre, car il étaient frappés de terreur.
7 Et fut faite une nuée qui les couvrit de son ombre, et (venant) de la nuée fut faite une voix: Celui-ci est mon Fils, le bien-aimé. Ecoutez-le !

8 Et soudain, regardant autour d'eux, ils ne virent plus personne que Jésus, seul avec eux.
9 Puis, en descendant de la montagne, il leur recommanda de ne raconter à personne ce qu'ils avaient vu, sinon quand le Fils de l'homme serait relevé d'entre les morts.
10 Ils retinrent alors cette parole, tout en débattant entre eux de ce qu'est « se relever d'entre les morts ».

11 Et ils l'interrogeaient, disant: Pourquoi les scribes disent-ils qu'Elie doit venir d'abord ?
12 Et lui leur déclarait: Assurément, Elie étant venu d'abord, rétablit toutes choses. Et comment est-il écrit du Fils de l'homme qu'il doit souffrir beaucoup et être tenu pour rien ?
13 Mais je vous dis: Aussi Elie est venu et ils l'ont traité comme ils voulaient, ainsi qu'il est écrit de lui.

14 Puis Arrivés près des disciples, ils virent autour d'eux une foule nombreuse, et des scribes débattant avec eux.
15 Et dès que la foule le vit, elle fut en émoi - on accourait près (de lui) pour le saluer.
16 Il leur demanda alors: De quoi débattez-vous avec eux ?
17 De la foule, quelqu'un lui répondit alors: Maître (*), j'ai amené auprès de toi mon fils, qui a un esprit muet.
18 Et où qu'il le saisisse, il le brise - et il écume et il grince des dents et il se dessèche. J'ai dit à tes disciples de le jeter dehors, et ils n'en ont pas eu la force.
19 Alors, leur répondant, il dit: O génération sans foi, jusqu'à quand serai-je avec vous ? Jusqu'à quand vous supporterai-je ? Amenez-le-moi.

20 On l'amena auprès de lui. Dès qu'il le vit, l'esprit le secoua violemment - il tomba à terre et se roulait en écumant.
21 Et (Jésus) interrogea son père: Depuis combien de temps cela lui est-il fait ? Depuis son enfance, répondit-il,
22 et souvent l'esprit l'a jeté dans un feu et dans des eaux pour le faire périr. Mais si tu peux quelque chose, pris aux entrailles envers nous, viens à notre secours !
23 Alors Jésus lui dit: « Si tu peux ! » Tout est possible pour celui qui a foi.
24 Aussitôt le père de l'enfant s'écria: J'ai foi ! Viens au secours de mon manque de foi !
25 Alors Jésus, voyant accourir la foule en masse, menaça sévèrement l'esprit impur en lui disant: Esprit muet et sourd, je te l'ordonne, sors de lui et n'y rentre plus !
26 Et il sortit en poussant des cris et en le secouant beaucoup. Et il devint comme mort, de sorte que la multitude le disait mort.
27 Mais Jésus, le saisissant par la main, le réveilla, et il se mit debout.
28 Puis quand il fut rentré à la maison, ses disciples, à l'écart, se mirent à lui demander: Pourquoi n'avons-nous pas pu le jeter dehors nous-mêmes ?
29 Et il leur dit: Cette espèce-là ne peut sortir que par la prière.

30 Puis sortis de là, ils traversaient la Galilée, et il ne voulait pas qu'on le sache.
31 Il enseignait en effet ses disciples et leur disait: Le Fils de l'homme est (sur le point d'être) livré aux mains des humains - ils le tueront, et, ayant été tué, trois jours après il se relèvera.
32 Mais eux ne comprenaient pas la parole, et ils craignaient de l'interroger.

33 Puis ils allèrent à Capharnaüm. Lorsqu'il fut à la maison, il les interrogeait: De quoi discutiez-vous en chemin ?
34 Mais eux se taisaient, car, en chemin, ils avaient discuté de "qui (est) le plus grand".
35 Alors il s'assit, appela les Douze et leur dit: Si quelqu'un veut être premier, il sera dernier de tous et serviteur de tous.
36 Puis ayant pris un enfant, il le plaça au milieu d'eux et, le prenant dans ses bras, il leur dit:
37 Qui accueille en mon nom un enfant - tel celui-ci - m'accueille, et quiconque m'accueille, ne m'accueille pas moi, mais celui qui m'a envoyé.

38 Jean lui dit: Maître (*), nous avons vu quelqu'un qui jette dehors des démons en ton nom et nous l'avons empêché, parce qu'il ne nous accompagnait pas.
39 Mais Jésus dit: Ne l'empêchez pas, car personne ne pourra parler en mal de moi juste après avoir fait un acte de puissance en mon nom.
40 Qui en effet n'est pas contre nous, est pour nous.
41 Et qui vous donnera à boire une coupe d'eau au motif que vous êtes du Christ, amen, je vous dis qu'il ne perdra en aucun cas son salaire.

42 Et celui qui fait chuter l'un de ces petits ayant foi [en moi], il est plutôt bon pour lui qu'on lui mette autour du cou une meule d'âne et qu'on le jette à la mer.
43 Et si ta main te fait chuter, coupe-la - il est bon pour toi d'entrer manchot dans la vie plutôt que d'avoir les deux mains et d'aller dans la géhenne, dans le feu, celui qui ne s'éteint pas
[44 là où leur ver ne finit pas, et le feu ne s'éteint pas.]
45 Et si ton pied te fait chuter, coupe-le - il est bon pour toi d'entrer boiteux dans la vie plutôt que d'avoir les deux pieds et d'être jeté dans la géhenne [dans le feu, celui qui ne s'éteint pas
46 là où leur ver ne finit pas, et le feu ne s'éteint pas.]
47 Et si ton oeil te fait chuter, jette-le dehors - il est bon pour toi d'entrer avec un seul oeil dans le royaume de Dieu plutôt que d'avoir deux yeux et d'être jeté dans la géhenne,
48 là où leur ver ne finit pas, et le feu ne s'éteint pas.
49 Chacun, en effet, sera salé de feu.
50 Le sel est bon - et si le sel devient non salé, avec quoi l'assaisonnerez-vous ? Ayez en vous-mêmes du sel, et soyez en paix les uns avec les autres.

(*) Celui qui enseigne


Marc 8

1 En ces jours-là, comme il y avait de nouveau une foule nombreuse qui n'avait rien à manger, ayant appelé les disciples, il leur dit:
2 Je suis pris aux entrailles pour la foule: voilà déjà trois jours qu'ils restent auprès de moi, et ils n'ont rien à manger.
3 Et si je les renvoie dans leur maison à jeun, ils vont défaillir en chemin, et quelques-uns d'entre eux sont venus de loin.

4 Alors ses disciples lui répondirent: d'où pourra-on les rassasier ici de pains, dans un lieu désert ?
5 Et il les interrogeait: Combien de pains avez-vous ? - Sept, dirent-ils.
6 Alors il prescrit à la foule de s'allonger par terre, et ayant pris les sept pains, ayant rendu grâce, il (les) rompit et (les) donnait à ses disciples pour qu'ils (les) proposent, et ils (les) proposèrent à la foule.
7 Et ils avaient des petits poissons, peu nombreux, et les ayant bénits, il dit de les proposer également.
8 Puis ils mangèrent et furent rassasiés, et ils emportèrent sept corbeilles de morceaux qui restaient.
9 Ils étaient environ quatre mille. Ensuite il les renvoya.

10 Et aussitôt, étant monté dans le bateau avec ses disciples, il alla vers les contrées de Dalmanoutha.

11 C'est alors que survinrent les pharisiens, et ils commencèrent à débattre avec lui et, pour le mettre à l'épreuve, ils cherchèrent de lui un signe venant du ciel.
12 Et ayant soupiré en son esprit il dit: Pourquoi cette génération cherche-t-elle un signe ? Amen, je vous le dis: si un signe était donné à cette génération...
13 Puis les laissant à nouveau, ayant embarqué il s'en alla vers l'autre côté.

14 Or ils oublièrent de prendre des pains, et à part un seul pain ils n'avaient rien avec eux dans le bateau.
15 Et lui leur faisait cette recommandation, disant: Ouvrez l'oeil et gardez-vous du levain des pharisiens et du levain d'Hérode.
16 Alors ils discutaient entre eux (du fait) qu'ils n'avaient pas de pains.
17 Et le sachant il leur dit: Pourquoi discutez-vous que vous n'avez pas de pains ? Vous ne comprenez pas encore ? Vous ne saisissez pas ? Avez-vous le coeur endurci ?
18 Ayant des yeux, vous ne voyez pas ? Ayant des oreilles, vous n'entendez pas ? Ne vous rappelez-vous pas,
19 lorsque j'ai rompu les cinq pains pour les cinq mille, combien de paniers pleins de morceaux vous avez emportés ? - Douze, lui disent-ils.
20 Et les sept pour les quatre mille, combien de corbeilles pleines de morceaux avez-vous emportées ? - Sept, [lui] disent-ils.
21 Et il leur disait: Vous ne comprenez pas encore ?

22 Et ils vont vers Bethsaïda, où on lui amène un aveugle, et on le supplie de le toucher (de la main).
23 Et ayant saisi la main de l'aveugle il l'emmena hors du village. Puis ayant craché sur ses yeux, imposant les mains sur lui, il l'interrogeait: Vois-tu quelque chose ?
24 Et ayant levé les yeux, il disait: Je vois les humains - je les vois marchant comme des arbres.
25 Alors de nouveau il imposa les mains sur ses yeux, et il vit clair, et il fut rétabli, et il voyait toutes choses distinctement.
26 Alors il le renvoya vers sa maison, disant: Ne rentre même pas au village.

27 Puis Jésus sortit avec ses disciples vers les villages de Césarée - celle de Philippe. Et sur le chemin, il interrogeait ses disciples, leur disant:

Qui disent les êtres humains que JE SUIS ?

28 Et ils lui dirent:
Jean l'immergeur
et d'autres, Elie
d'autres encore, l'un des prophètes.

29 Et lui les interrogeait:

Et vous, qui dites-vous que JE SUIS ?

Répondant, Pierre lui dit: Toi, tu es le Christ.

30 Alors il les menaça sévèrement, pour qu'ils ne disent rien à personne à son sujet.

31 Il commença alors à les enseigner: Le Fils de l'homme doit beaucoup souffrir, et être rejeté par les anciens et les grands prêtres et les scribes, et être tué et après trois jours se relever.
32 Il disait la parole avec audace, de sorte que Pierre le prit à part et se mit à le menacer sévèrement.
33 Mais lui se retournant et regardant ses disciples, menaça sévèrement Pierre et dit:

Va derrière moi, satan ! Car tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des humains.

34 Puis ayant appelé auprès (de lui) la foule avec ses disciples il leur dit: Si quelqu'un veut m'accompagner (en marchant) derrière moi, qu'il se renie lui-même et qu'il porte sa croix et qu'il m'accompagne.
35 Qui en effet veut sauver son souffle de vie le perdra - qui par contre perdra son souffle de vie à cause de moi et de la bonne nouvelle le sauvera.
36 A quoi en effet sert-il à un être humain de gagner l'univers entier, s'il perd son souffle de vie ?
37 Que donnerait en effet un être humain en échange de son souffle de vie ?
38 Qui en effet a eu honte de moi et de mes paroles dans cette génération, l'adultère et pécheresse, le Fils de l'homme aussi aura honte de lui quand il viendra dans la gloire de son Père avec les anges, ceux qui sont saints.

Marc 7

1 Et voici que les pharisiens et quelques-uns des scribes venus de Jérusalem se rassemblent autour de lui.
2 Et ils voient quelques-uns de ses disciples manger les pains avec des mains souillées, c'est-à-dire non lavées.
3 Or les pharisiens et tous les Juifs ne mangent pas sans s'être soigneusement lavé les mains jusqu'au coude, car ils tiennent fort à la tradition des anciens.
4 Et quand ils reviennent de la place publique ils ne mangent qu'après avoir fait l'immersion.

Ils tiennent en effet fort à de nombreuses autres choses qu'ils ont reçues: l'immersion de coupes et de vases et de (plats en) bronze [et de lits (de repas)].

5 Les pharisiens et les scribes l'interrogent donc: A cause de quoi tes disciples mangent-ils avec des mains souillées, au lieu de marcher selon la tradition des anciens ?
6 Et lui de leur dire: Esaïe a bien prophétisé à votre sujet, hypocrites, comme il est écrit:
Ce peuple m'honore des lèvres,
mais leur coeur est très éloigné de moi,
7 et c'est en vain qu'ils me rendent un culte,
eux qui enseignent comme enseignements
des prescriptions d'humains.
8 Ayant laissé le commandement de Dieu, vous vous attachez à la tradition des humains.

9 Et il leur disait: Vous rejetez bel et bien le commandement de Dieu pour maintenir votre tradition.
10 Moïse en effet a dit: Honore ton père et ta mère, et: Celui qui parle en mal du père ou de la mère, que sa fin soit la mort.
11 Mais vous, vous dites: Si un homme dit au père ou à la mère:
« korbân - don (sacré) - est ce dont tu tirerais profit de moi »
12 vous ne le laissez plus rien faire pour le père ou pour la mère,
13 annulant la parole de Dieu par la tradition que vous avez transmise. Et vous faites de nombreuses choses similaires.

14 Puis ayant invité la foule à s'approcher à nouveau, il leur disait: Ecoutez-moi tous et comprenez:
15 Il n'y a rien à l'extérieur de l'être humain qui puisse le souiller en entrant en lui, mais c'est ce qui sort de l'être humain qui le souille.
[16 Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il entende !]

17 Et quand il fut entré dans la maison, loin de la foule, ses disciples l'interrogeaient sur la parabole.
18 Et il leur dit: Ainsi vous aussi vous êtes sans entendement ? Ne saisissez-vous pas que rien de ce qui, du dehors, entre dans l'être humain, ne peut le souiller ?
19 Car cela ne pénètre pas dans son coeur, mais dans son ventre, avant de sortir dans les toilettes, purifiant tous les aliments ?

20 Et il disait: C'est ce qui sort de l'être humain qui le souille.
21 Car c'est du dedans, du coeur des humains, que sortent les raisonnements mauvais: fornications, vols, meurtres,
22 adultères, convoitises, intentions mauvaises, tromperie, débauche, oeil mauvais, calomnie, orgueil, déraison.
23 Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans et souillent l'être humain.

24 Et de là, s'étant levé, il s'en alla dans les territoires de Tyr. Il entra dans une maison - il voulait que personne ne le sache, mais il ne put passer inaperçu.
25 Ainsi, dès qu'elle entendit parler de lui, une femme dont la fillette avait un esprit impur vint se jeter à ses pieds.
26 Cette femme était grecque, d'origine syro-phénicienne, et elle lui demandait de jeter dehors le démon, hors de sa fille.
27 Et il lui disait: Laisse d'abord les enfants se rassasier, car il n'est pas bon de prendre le pain des enfants pour le jeter aux petits chiens.
28 Mais elle répondit et lui dit: Seigneur, même les petits chiens sous la table mangent les miettes des enfants!
29 Alors il lui dit: A cause de cette parole, va: le démon est sorti hors de ta fille.
30 Et quand elle rentra chez elle, elle trouva l'enfant couchée sur le lit: le démon était sorti.

31 Ensuite, étant de nouveau sorti des territoires de Tyr, il alla par Sidon vers la mer de la Galilée, au travers des territoires de la Décapole.
32 On lui amène alors un sourd qui a de la difficulté à parler, et on le supplie de poser la main sur lui.
33 Et l'ayant pris à part, loin de la foule, à l'écart, il jeta ses doigts dans ses oreilles, cracha et lui toucha la langue,
34 puis ayant levé les yeux vers le ciel, il soupira et lui dit: Ephphatha - sois ouvert !
35 Alors [aussitôt] ses oreilles s'ouvrirent, le lien de sa langue fut délié - il parlait distinctement.
36 Puis Jésus leur recommanda de n'en rien dire à personne, mais plus il le leur recommandait, plus ils proclamaient (la nouvelle).
37 Et frappés à l'extrême, ils disaient: Il a bien fait toutes choses ! Il fait entendre les sourds et parler [les] non-parlants.


Marc 6

1 Et sorti de là il vient dans sa patrie, et ses disciples l'accompagnent.

2 Puis quand le sabbat fut venu, il se mit à enseigner dans la synagogue, et de nombreux auditeurs, ébahis, disent: D'où a-t-il cela, et quelle est cette sagesse qui lui a été donnée ? Et comment de tels actes de puissance se font-ils par ses mains ?
3 N'est-ce pas le charpentier, le fils de Marie et frère de Jacques et de José et de Judas et de Simon ? Et ses soeurs ne sont-elles pas ici, parmi nous ? Et ils trouvaient une cause de chute en lui.
4 Alors Jésus leur disait: Un prophète n'est pas sans honneur, sinon dans sa patrie, et parmi les gens de sa parenté et dans sa maison.
5 Ainsi il ne pouvait faire là aucun acte de puissance, sinon qu'il guérit quelques infirmes en leur imposant les mains.
6 Et il s'étonnait de leur manque de foi.

Et il parcourait les villages d'alentour, enseignant.

7 Alors il appelle les Douze et se mit à les envoyer deux à deux, en leur donnant autorité sur les esprits impurs,
8 et leur recommanda de ne rien emporter en chemin, sinon un bâton seulement - ni pain, ni sac, ni (monnaie de) bronze à la ceinture,
9 mais ayant sous-lié des sandales - et ne mettez pas deux tuniques.
10 Il leur disait encore: Où que vous entriez dans une maison, demeurez-y jusqu'à ce que vous quittiez l'endroit.
11 Et qu'un lieu ne vous accueille pas ni ne vous écoute, partant de là, secouez la poussière de dessous vos pieds en témoignage envers eux.
12 Et étant partis ils proclamèrent afin qu'ils changent radicalement,
13 et ils jetaient dehors de nombreux démons, et oignaient d'huile de nombreux infirmes - et ils guérissaient.

14 Et le roi Hérode entendit que le nom de Jésus devenait manifeste - et certains disaient: Jean, celui qui immergeait, s'est relevé d'entre les morts, et c'est pour cela qu'il a le pouvoir de faire des actes de puissance.
15 D'autres cependant disaient: C'est Elie.
D'autres encore disaient: Un prophète comme l'un des prophètes.
16 Mais Hérode, ayant entendu, disait: Ce Jean que, moi, j'ai décapité, celui-ci a été relevé.
17 Car Hérode lui-même avait fait arrêter Jean et l'avait fait lier en prison, à cause d'Hérodiade, la femme de Philippe, son frère, qu'il avait épousée.
18 En effet, Jean disait à Hérode: Il ne t'est pas permis d'avoir la femme de ton frère.
19 Et Hérodiade en avait contre lui et elle voulait le tuer. Mais elle ne le pouvait pas,
20 car Hérode avait peur de Jean, sachant que c'était un homme juste et saint - et il le protégeait: Quand il l'entendait, il était très perplexe, et il l'écoutait avec plaisir.

21 Cependant un jour favorable se présenta quand Hérode, pour l'anniversaire de sa naissance, donna un dîner pour ses notables, les chiliarques (chefs de mille) et les principaux de la Galilée:
22 Sa fille Hérodiade entra, et ayant dansé, elle plut à Hérode et aux convives. Le roi dit à la jeune fille: Demande-moi ce que tu voudras, et je te le donnerai.
23 Et il lui fit [de nombreux] serments: Quoi que tu me demandes, je te le donnerai, jusqu'à la moitié de mon royaume.
24 Et elle sortit et dit à sa mère: Que demanderai-je ? Et elle dit: La tête de Jean, celui qui immerge.
25 Puis étant entrée aussitôt avec hâte auprès du roi, elle demanda, disant: Je veux que tu me donnes immédiatement, sur une planchette, la tête de Jean l'immergeur.
26 Alors, attristé à cause de ses serments et des convives, le roi ne voulut pas la rejeter.
27 Et aussitôt le roi envoya un garde du corps avec ordre d'apporter sa tête. Il alla le décapiter dans la prison
28 et il porta sa tête sur une planchette et la donna à la jeune fille, et la jeune fille la donna à sa mère.
29 Alors entendant (cette nouvelle), ses disciples enlevèrent son corps et le déposèrent dans un tombeau.

30 Les envoyés, s'assemblant ensuite auprès de Jésus, lui annoncèrent tout ce qu'ils ont fait et tout ce qu'ils ont enseigné.
31 Et il leur dit: Venez à l'écart, dans un lieu désert, et reposez-vous un peu. Car beaucoup venaient et allaient, et ils n'avaient pas même un moment pour manger.
32 Ils s'éloignèrent donc dans le bateau vers un lieu désert, à l'écart.
33 Mais beaucoup les virent s'en aller et les reconnurent - alors de toutes les villes, à pied, ils accoururent et les précédèrent.
34 Quand il sortit (du bateau), il vit une foule nombreuse - et il fut pris aux entrailles pour eux, parce qu'ils étaient comme des moutons qui n'ont pas de berger - et il se mit à les enseigner sur de nombreuses choses.

35 Comme l'heure était déjà avancée, s'étant approchés de lui, ses disciples lui disaient que le lieu est désert et que l'heure est déjà avancée:
36 Renvoie-les, pour qu'ils aillent s'acheter de quoi manger, dans les campagnes et les villages des environs.
37 Mais lui répondit, leur disant: Vous, donnez-leur à manger. Alors ils lui disent: Irons-nous acheter deux cents deniers de pains pour leur donner à manger ?
38 Il leur dit: Combien de pains avez-vous ? Allez, voyez ! Après s'être informés, ils répondent: Cinq, et deux poissons.
39 Alors il leur ordonna de les faire s'étendre tous, groupes par groupes, sur l'herbe verte,
40 et ils s'allongèrent de carrés en carrés, de cent et de cinquante.
41 Alors prenant les cinq pains et les deux poissons, levant les yeux vers le ciel, il bénit et rompit les pains, et donnait aux [à ses] disciples, pour qu'ils les distribuent. Il partagea aussi les deux poissons entre tous.
42 Et tous mangèrent et furent rassasiés,
43 puis ils emportèrent les morceaux (de pain), le contenu de douze paniers, et des poissons.
44 Et ceux qui avaient mangé [les pains] étaient cinq mille hommes.

45 Et aussitôt il força ses disciples à monter dans le bateau et à (le) précéder vers l'autre côté, près de Bethsaïda, pendant que lui renvoie la foule.
46 Et les ayant congédiés il s'en alla dans la montagne pour prier.
47 Et le soir venu, le bateau était au milieu de la mer, et lui seul (était) à terre.
48 Alors, voyant qu'ils avaient beaucoup de peine à ramer - le vent leur était en effet contraire - vers la quatrième veille de la nuit il vient vers eux en marchant sur la mer, et il voulait les dépasser.
49 Quand ils le virent marcher sur la mer, ils pensèrent que c'est un fantôme, et ils poussèrent des cris,
50 car ils le voyaient tous, et ils étaient troublés. Aussitôt il parla avec eux - il leur dit: Ayez courage ! Moi, je suis, n'ayez pas peur !
51 Puis il monta près d'eux dans le bateau, et le vent s'apaisa. Et en eux-mêmes, ils étaient tout stupéfiés [au plus haut point],
52 car ils n'avaient pas compris au sujet des pains, leur coeur ayant été endurci.

53 Et ayant traversé, ils arrivèrent sur terre à Gennésareth et abordèrent.
54 Sitôt sortis du bateau, (les gens) l'ayant reconnu,
55 ils parcoururent toute cette contrée et se mirent à transporter sur des grabats ceux se trouvant en mauvais état, partout où ils entendaient qu'il est.
56 Et là où il entrait - dans villages ou dans villes ou dans campagnes - ils déposaient les malades sur les places publiques et ils le suppliaient afin de (leur laisser) toucher ne serait-ce que la frange de son vêtement. Et tous ceux qui le touchaient étaient sauvés.


Marc 5

1 Et ils allèrent vers l'autre côté de la mer, vers la contrée des Géraséniens.

2 A peine était-il sorti du bateau que vint au-devant de lui, sortant des tombeaux, un homme avec un esprit impur.
3 Il avait sa demeure dans les tombeaux, et plus personne ne pouvait le lier, pas même avec une chaîne.
4 Souvent en effet il avait eu les fers aux pieds et avait été lié de chaînes, mais il avait mis en pièces les chaînes et brisé les fers, et personne n'avait la force de le maîtriser,
5 et il était continuellement - nuit et jour - dans les tombeaux et dans les montagnes, criant et se meurtrissant avec des pierres.

6 Et voyant Jésus de loin, il courut et se prosterna devant lui,
7 et criant d'une voix grande il dit: Quoi à moi et à toi, Jésus, Fils du Dieu, du Très-Haut ? Je t'en conjure par Dieu, ne me tourmente pas !
8 Car Jésus lui disait: Sors, l'esprit impur, hors de l'homme !
9 Et il lui demandait:
- Quel est ton nom ?
- Légion mon nom, lui dit-il, car nous sommes nombreux.
10 Et il le suppliait instamment de ne pas les envoyer hors de la contrée.

11 Or il y avait là, près de la montagne, un vaste troupeau de porcs en train de paître.
12 Et ils (les esprits) le supplièrent: Envoie-nous dans les porcs, que nous entrions en eux.
13 Et il le leur permit. Et étant sortis, les esprits impurs entrèrent dans les porcs, et le troupeau se précipita en bas de la falaise dans la mer - environ deux mille - et ils s'étouffaient dans la mer.

14 Et ceux qui les faisaient paître s'enfuirent et annoncèrent (tout cela) dans la ville et dans les campagnes, et ils vinrent voir ce qui s'était passé.
15 Et ils viennent auprès de Jésus et voient celui (qui avait été) habité de démons, assis, vêtu et avec toute sa raison - lui qui avait eu la légion - et ils eurent peur.
16 Puis ceux qui avaient vu ce qui s'était passé leur racontèrent ce qui était arrivé à celui (qui avait été) habité de démons et l'histoire des porcs.
17 Alors ils se mirent à le supplier de s'en aller de leurs territoires.

18 Comme il montait dans le bateau, celui (qui avait été) habité de démons le suppliait de le garder avec lui.
19 Et il ne le lui permit pas, mais il lui dit: Va dans ta maison, auprès des tiens, et rapporte-leur tout ce que le Seigneur a fait pour toi, comment il a eu compassion de toi.
20 Alors il s'en alla et se mit à proclamer dans la Décapole tout ce que Jésus avait fait pour lui, et tous s'étonnaient.

21 Puis Jésus ayant encore traversé [en bateau] vers l'autre côté, une foule nombreuse s'assembla auprès de lui - il était au bord de la mer.

22 Un des chefs de synagogue, nommé Jaïros, vient - et le voyant, il tombe à ses pieds
23 et le supplie avec insistance, disant: Ma fillette approche de la fin - viens, impose-lui les mains, afin qu'elle soit sauvée et qu'elle vive.
24 Alors il partit avec lui.

Et une foule nombreuse l'accompagnait et le pressait (de toutes parts).

25 Et une femme atteinte d'un écoulement de sang de douze ans,
26 et ayant beaucoup souffert du fait de nombreux médecins, et ayant dépensé tout ce qu'elle possédait sans en tirer aucun profit - mais au contraire son état allant plutôt vers le pire -
27 ayant entendu parler de Jésus, elle vint dans la foule par-derrière et toucha son vêtement.
28 Elle disait en effet: Si je touche ne serait-ce que ses vêtements, je serai sauvée !
29 Et aussitôt sa source de sang fut asséchée, et elle sut, dans son corps, qu'elle est guérie de son mal.

30 Et Jésus, ayant connu aussitôt en lui-même que de la force était sortie de lui, s'étant retourné dans la foule, disait: Qui a touché mes vêtements ?
31 Alors ses disciples lui disaient: Tu vois la foule qui te presse (de toutes parts), et tu dis: « Qui m'a touché ? »
32 Mais il regardait autour pour voir celle qui avait fait cela.
33 Alors, tremblant de peur, la femme, sachant ce qui lui était arrivé, vint et tomba devant lui et lui dit toute la vérité.
34 Mais il lui dit: Fille, ta foi t'a sauvée - va en paix et sois saine de ton mal.

35 Il parle encore que viennent de chez le chef de synagogue (des gens) qui disent: Ta fille est morte - pourquoi fatiguer encore le maître (*) ?
36 Mais Jésus, ayant surpris ces paroles, dit au chef de synagogue: N'aie pas peur, aie seulement foi.
37 Et il ne laissa personne l'accompagner, sinon Pierre et Jacques et Jean le frère de Jacques.

38 Et ils vont à la maison du chef de synagogue - là il voit de l'agitation et des (gens) pleurant et des (gens) se lamentant beaucoup.
39 Puis étant entré, il leur dit: Pourquoi cette agitation bruyante et ces pleurs ? L'enfant n'est pas morte: elle dort.
40 Alors ils se riaient de lui. Mais lui les jette tous dehors, prend avec lui le père et la mère de l'enfant, ainsi que ceux qui l'accompagnaient, et il entre là où était l'enfant.
41 Et ayant saisi la main de l'enfant, il lui dit: Talitha koum, ce qui se traduit: Jeune fille, je te le dis, éveille-toi !
42 Et aussitôt la jeune fille se dressa et elle marchait - en effet, elle avait douze ans. Alors ils furent [aussitôt] stupéfaits d'une grande stupeur.
43 Mais il leur fit de sévères recommandations pour que personne ne sache cela, et il dit qu'il lui soit donné à manger.

(*) Celui qui enseigne


Marc 4

1 Puis il se remit à enseigner au bord de la mer. Et s'assemble auprès de lui une foule si nombreuse qu'il monte dans un bateau, sur la mer, et s'y assied. Et toute la foule était à terre, près de la mer.
2 Alors il leur enseignait de nombreuses choses en paraboles et leur disait, dans son enseignement:

3 Ecoutez: Voici que le semeur sortit pour semer. 4 Et comme il semait,

il arriva qu'il en tomba au bord du chemin:
les oiseaux vinrent et dévorèrent cela.

5 Et autre tomba sur un endroit pierreux, où il n'y avait pas de terre abondante:
et a levé aussitôt, parce qu'il n'y avait pas de profondeur de terre,
6 mais fut brûlé quand le soleil se leva, et fut desséché, faute de racines.

7 Et autre tomba parmi les épines:
et les épines montèrent et étouffèrent cela, qui ne donna pas de fruit.

8 Et autres tombèrent dans la belle terre:
montant et croissant, ils donnaient du fruit,
et portaient: un trente et un soixante et un cent.

9 Et il disait: Qui a des oreilles pour entendre, qu'il entende !

10 Lorsqu'il fut à l'écart, ceux qui l'entouraient, avec les Douze, l'interrogeaient sur les paraboles.
11 Il leur disait: A vous, le mystère du règne de Dieu a été donné, mais à ceux du dehors tout arrive en paraboles, 12 de sorte que,
regardant ils regardent,
mais ils ne voient pas,
et entendant ils entendent,
mais ils ne comprennent pas,
de peur qu'ils ne fassent demi-tour
et qu'il ne leur soit remis.

13 Il leur dit encore: Vous ne saisissez pas cette parabole ! Comment donc pourrez-vous comprendre toutes les paraboles ?

14 Le semeur sème la parole (logos):

15 Ceux qui sont au bord du chemin, là où est semée la parole, quand ils entendent, aussitôt vient l'adversaire et il enlève la parole semée en eux.

16 Et ceux ayant été ensemencés sur les endroits pierreux, lorsqu'ils entendent la parole, la reçoivent aussitôt avec joie,
17 mais ils n'ont pas de racine en eux-mêmes - ils ne tiennent qu'un temps - dès que survient la détresse ou la persécution à cause de la parole, aussitôt c'est pour eux une cause de chute.

18 Et d'autres ayant été ensemencés parmi les épines, sont ceux qui ont entendu la parole,
19 mais les inquiétudes du siècle et la tromperie de la richesse et l'intrusion des autres désirs étouffent la parole, et elle devient sans fruit.

20 Et ceux ayant été ensemencés sur la belle terre, sont ceux qui entendent la parole et l'accueillent et portent du fruit: un trente et un soixante et un cent.

21 Il leur disait encore: La lampe vient-elle pour être placée sous le boisseau - ou sous le lit ? N'est-ce pas pour être placée sur le porte-lampe ?
22 En effet, rien n'est caché, sinon pour être manifesté, et rien n'est fait secret, sinon pour être mis en évidence.

23 Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il entende !

24 Il leur disait encore: Prenez garde à ce que vous entendez. C'est avec la mesure par laquelle vous mesurez qu'il sera mesuré pour vous, et il sera ajouté pour vous.
25 Car il sera donné à celui qui a - mais à celui qui n'a pas il lui sera enlevé aussi ce qu'il a.

26 Il disait encore: Il en est du règne de Dieu comme d'un homme qui aurait jeté la semence sur la terre
27 qu'il dorme ou qu'il veille, nuit et jour, la semence germe et croît sans qu'il sache comment.
28 Spontanément la terre porte du fruit: d'abord herbe, ensuite épi, puis plein blé dans l'épi
29 et quand le fruit se livre, aussitôt il envoie la faucille, car la moisson est prête.

30 Il disait encore: Comment allons-nous comparer le règne de Dieu, ou par quelle parabole le représenterons-nous ?
31 C'est comme une graine de moutarde qui, quand elle est semée sur la terre, est la plus petite de toutes les semences sur la terre
32 mais une fois semée, elle monte et elle devient plus grande que tous les légumes et donne de grandes branches, de sorte que les oiseaux du ciel peuvent s'abriter sous son ombre.

33 C'est par de nombreuses paraboles de ce genre qu'il leur disait la parole, selon qu'ils pouvaient entendre.
34 Et il ne leur parlait pas sans parabole, mais à l'écart, il expliquait toutes choses à ses propres disciples.

35 Et il leur dit en ce jour-là, le soir étant venu: Traversons vers l'autre côté.

36 Et ayant laissé la foule, ils l'emmènent, comme il était, dans le bateau - et d'autres bateaux étaient avec lui.

37 Survient alors une forte bourrasque: les vagues se jetaient contre le bateau, en sorte que déjà il se remplissait.
38 Et lui dormait à la poupe sur le coussin. Alors ils le réveillent, et lui disent: Maître (*), nous périssons et tu ne t'en soucies pas ?
39 Réveillé, il menaça sévèrement le vent et dit à la mer: Tais-toi, sois muselée ! Alors le vent s'apaisa, et un grand calme se fit.

40 Puis il leur dit: Pourquoi êtes-vous peureux ? N'avez-vous pas encore foi ?
41 Alors ils craignirent d'une grande crainte, et se disaient les uns aux autres: Qui donc est celui-ci, que même le vent et la mer lui obéissent ?

(*) Celui qui enseigne


Marc 3

1 Puis il retourna à la synagogue, et là se trouvait un homme ayant la main desséchée.
2 Or ils le surveillaient (pour voir) s'il le guérirait un jour de sabbat, afin de l'accuser.
3 Alors il dit à l'homme qui avait la main sèche: Lève-toi, là, au milieu.
4 Puis il leur dit: Est-il autorisé, lors du sabbat, de faire du bien ou de faire du mal, de sauver ou de tuer une âme ? Et eux se taisaient.
5 Alors, promenant ses regards sur eux avec colère, s'affligeant de la dureté de leur coeur, il dit à l'homme: Étends la main. Et il étendit sa main, qui fut rétablie.

6 A peine sortis, les pharisiens tenaient conseil avec les hérodiens contre lui, pour le faire périr.
7 Alors Jésus se retira vers la mer avec ses disciples, ainsi qu'une nombreuse multitude, (venant) de la Galilée - et de la Judée,
8 et de Jérusalem, et de l'Idumée, et de l'autre côté du Jourdain, et des environs de Tyr et de Sidon, une grande multitude, entendant tout ce qu'il faisait, vint vers lui.

9 Alors il dit à ses disciples de tenir à sa disposition une barque, à cause de la foule, pour qu'ils ne l'écrasent pas.
10 En effet, il en guérit de nombreux, au point que tous ceux qui avaient des souffrances se jetaient sur lui pour le toucher.

11 Et les esprits impurs, quand ils le voyaient, tombaient devant lui et criaient, disant: Toi, tu es le Fils de Dieu !
12 Mais il les menaçait sévèrement pour qu'ils ne le rendent pas manifeste.

13 Puis il monte ensuite sur la montagne et il appelle auprès (de lui) ceux qu'il voulait, et ils vinrent à lui.
14 Alors il en fit douze [qu'il nomma apôtres/envoyés], pour qu'ils soient avec lui et pour les envoyer proclamer,
15 et avoir autorité pour jeter dehors les démons.

16 [et il fit les Douze]: Simon, à qui il imposa le nom de Pierre,
17 et Jacques, celui de Zébédée, et Jean le frère de Jacques, auxquels il imposa le nom de Boanergès, qui signifie « Fils du tonnerre »,
18 et André, et Philippe, et Barthélemy, et Matthieu, et Thomas, et Jacques, celui d'Alphée, et Thaddée, et Simon le Cananéen,
19 et Judas Iscarioth, celui-là même qui le livra.

20 Puis il vient dans une maison, et [la] foule se rassemble encore, au point de ne pas même pouvoir manger le pain.
21 Alors, ayant compris, ceux de chez lui sortirent pour se saisir de lui car, disaient-ils, "Il est hors de sens".

22 De même, les scribes qui étaient descendus de Jérusalem disaient qu'il a Béelzéboul, et que c'est par le prince des démons qu'il jette dehors les démons !
23 Alors il les appela et se mit à leur dire, en paraboles: Comment l'adversaire peut-il jeter l'adversaire dehors ?
24 Et si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut tenir debout,
25 et si une maison est divisée contre elle-même, cette maison ne pourra tenir debout.
26 Si donc l'adversaire s'est levé contre lui-même, il est ainsi divisé: il ne peut tenir, mais il a une fin.

27 Mais personne ne peut entrer dans la maison du fort et piller ses biens sans avoir d'abord lié le fort - alors seulement il pillera sa maison.

28 Amen, je vous le dis, tout sera remis aux fils des êtres humains, les fautes et les blasphèmes qu'ils blasphémeront,
29 mais qui blasphéma contre l'Esprit, le saint, n'obtient jamais de pardon: il est coupable d'une faute éternelle.
30 C'est qu'ils disaient: "Il a un esprit impur".

31 Alors sa mère vient, et ses frères, et se tenant dehors, ils le firent appeler.
32 Et une foule était assise autour de lui et on lui dit: Voici, ta mère et tes frères [et tes soeurs] sont dehors: ils te cherchent.
33 Et leur répondant, il dit: Qui est ma mère et [mes] frères ?
34 Puis, promenant ses regards sur ceux qui étaient assis tout autour de lui, il dit: Voici ma mère et mes frères !
35 Qui [en effet] fait la volonté de Dieu, celui-là est mon frère et soeur et mère.


Marc 2

1 Et quelques jours après, étant à nouveau entré dans Capharnaüm, il fut entendu qu'il est dans la maison,
2 et il se rassembla un si grand nombre de gens qu'il n'y avait plus de place, pas même près de la porte, et il leur disait la parole (logos).

3 Et ils viennent à lui portant un paralysé soulevé par quatre (hommes).
4 Et ne pouvant le présenter à cause de la foule, ils découvrirent le toit à l'endroit où il se tenait, et ayant fait une ouverture, ils laissent descendre le grabat où le paralysé était étendu.
5 Et ayant vu leur foi, Jésus dit au paralysé: enfant, tes fautes sont remises.

6 Et il y avait là quelques scribes, assis, raisonnant en leur coeur:
7 Pourquoi parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui peut remettre des fautes, sinon un seul, Dieu ?
8 Et Jésus ayant connu aussitôt, par son esprit, qu'ils raisonnaient ainsi en eux-mêmes, il leur dit: Pourquoi raisonnez-vous ainsi dans vos coeurs ?
9 Qu'est-ce qui est le plus facile, de dire au paralysé: « Tes fautes sont remises », ou de dire: « Lève-toi et soulève ton grabat et marche ! »
10 Alors, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a autorité pour remettre les fautes sur la terre - il dit au paralysé:
11 A toi je dis, lève-toi, soulève ton grabat et va dans ta maison.
12 Et il se releva, et aussitôt, ayant soulevé son grabat, il sortit devant tous, de sorte que, stupéfaits, tous glorifiaient Dieu en disant: Nous n'avons jamais rien vu de pareil.

13 Et il sortit encore au bord de la mer - et toute la foule venait à lui, et il les instruisait.

14 Et en passant, il vit Lévi, celui d'Alphée, assis à la table des taxes, et il lui dit: Suis-moi - et s'étant levé il le suivit.

15 Et il arriva que, comme il était étendu à table dans sa maison, de nombreux collecteurs des taxes et d'égarés étaient étendus à table avec Jésus et ses disciples - ils étaient en effet nombreux à l'accompagner.
16 Et les scribes des pharisiens, le voyant manger avec les égarés et les collecteurs des taxes, disaient à ses disciples: Pourquoi mange-t-il avec les collecteurs des taxes et les égarés ?
17 Et Jésus, qui avait entendu, leur dit: Ce ne sont pas ceux qui sont forts qui ont besoin de médecin, mais ceux qui sont en mauvais état. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des égarés.

18 Et les disciples de Jean et les pharisiens jeûnaient. On vient lui dire: A cause de quoi tes disciples à toi ne jeûnent-ils pas, alors que les disciples de Jean et les disciples des pharisiens jeûnent ?
19 Alors Jésus leur dit: Les fils de la salle de noces peuvent-ils jeûner pendant que le jeune marié est avec eux ? Aussi longtemps qu'ils ont le marié avec eux, ils ne peuvent jeûner.
20 Viendront des jours où le jeune marié sera enlevé loin d'eux - alors ils jeûneront, en ce jour-là.

21 Personne ne coud un morceau de tissu non foulé sur un vieil habit, autrement le rapiéçage tire sur lui - le neuf sur le vieux - et il en résulte une déchirure pire.
22 Et personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres - sinon le vin fera éclater les outres, et le vin est perdu, ainsi que les outres - mais vin nouveau en outres neuves.

23 Et il fut fait qu'il traversait les champs de moisson un jour de sabbat, et ses disciples, chemin faisant, se mirent à arracher les épis.
24 Alors les pharisiens lui disaient: Vois, pourquoi font-ils lors du sabbat ce qui n'est pas autorisé ?
25 Et il leur dit: N'avez-vous jamais lu ce que fit David, lorsqu'il fut dans le besoin et qu'il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui ?
26 comment il entra dans la maison de Dieu du temps du grand prêtre Abiathar, et mangea les pains de la présentation, alors qu'il n'est permis qu'aux prêtres d'en manger, et il en donna même à ceux qui étaient avec lui ?

27 Et il leur disait: Le sabbat a été fait pour l'être humain, et non l'être humain pour le sabbat,
28 de sorte que le Fils de l'homme est Seigneur même du sabbat.


Marc 1

1 Commencement de la bonne nouvelle de Jésus l'oint (du Seigneur), [Fils de Dieu].

2 Conformément à ce qui est écrit dans Esaïe le prophète:
" Voici, j'envoie devant ta face mon messager,
qui préparera ton chemin.
3 Voix de celui qui clame dans le désert:
« Préparez le chemin du Seigneur,
faites droits ses sentiers » ",
4 fut suscité Jean, immergeant dans le désert et proclamant une immersion de changement radical, pour la rémission des fautes.

5 Et toute la contrée judéenne et tous les habitants de Jérusalem sortaient auprès de lui et étaient immergés par lui dans le fleuve Jourdain, reconnaissant publiquement leurs fautes.

6 Et Jean était vêtu de poils de chameau, avec une ceinture de peau autour des reins, mangeant des criquets et du miel sauvage.
7 Et il proclamait, disant: Il vient derrière moi, celui qui est plus puissant que moi, et je ne suis pas suffisant en me baissant pour délier la lanière de ses sandales.
8 Moi, je vous ai immergés d'eau - lui vous immergera dans l'Esprit saint.

9 Et en ces jours-là il fut fait que Jésus vint, de Nazareth de la Galilée, et il fut immergé dans le Jourdain par Jean.
10 Et aussitôt, remontant hors de l'eau, il vit les cieux se déchirant et l'Esprit descendant vers lui comme une colombe.
11 Puis fut une voix hors des cieux: Toi, tu es mon Fils, le bien-aimé, j'approuve (ce qui est) en toi.

12 Et aussitôt l'Esprit l'entraîne vivement au désert.
13 Et il passa quarante jours dans le désert, étant mis à l'épreuve par l'adversaire. Il était avec les bêtes (sauvages), et les anges le servaient.

14 Et après que Jean ait été livré, Jésus vint dans la Galilée, proclamant la bonne nouvelle de Dieu,
15 et disant: Le temps est accompli et le règne de Dieu est proche. Changez radicalement et ayez foi en la bonne nouvelle.

16 Et cheminant au bord de la mer de la Galilée, il vit Simon et André, le frère de Simon, jetant le filet dans la mer - ils étaient en effet pêcheurs.
17 Et Jésus leur dit: Venez à ma suite, et je vous ferai devenir pêcheurs d'humains.
18 Et aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent.
19 Et allant un peu plus loin, il vit Jacques, celui de Zébédée, et Jean, son frère, dans le bateau, réparant les filets.
20 Et aussitôt il les appela, et laissant leur père Zébédée dans le bateau avec les salariés, ils s'en allèrent à sa suite.

21 Et ils entrent dans Capharnaüm, et aussitôt, lors du sabbat, étant entré dans la synagogue, il enseignait.
22 Et ils étaient stupéfaits de son enseignement, car il enseignait comme ayant de l'autorité, et non pas comme les scribes.

23 Et il se trouvait justement dans leur synagogue un homme avec un esprit impur, et il cria,
24 disant: Quoi à nous et à toi, Jésus le Nazaréen ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais toi qui tu es: le Saint de Dieu !
25 Et Jésus le menaça sévèrement, disant: Sois muselé et sors hors de lui !
26 Et l'esprit impur sortit de lui en le faisant convulser et en criant par un grand cri.
27 Et tous furent effrayés en sorte de débattre entre eux, disant: Qu'est-ce donc ? Un enseignement nouveau avec autorité ! Et il commande aux esprits impurs, et ils lui obéissent !
28 Et sa renommée se répandit aussitôt partout dans la contrée entière de la Galilée.

29 Et aussitôt sortis de la synagogue, ils se rendirent, avec Jacques et Jean, dans la maison de Simon et André.
30 Et la belle-mère de Simon était étendue, fiévreuse - et aussitôt ils lui parlent d'elle.
31 Et s'étant approché, il la fit lever en lui saisissant la main, et la fièvre la laissa et elle les servait.

32 Et le soir venu - quand se coucha le soleil - on lui apportait tous ceux se trouvant en mauvais état et ceux qui étaient habités de démons.
33 Et toute la ville était rassemblée devant la porte.
34 Et il guérit de nombreux se trouvant en mauvais état qui souffraient de divers maux et il jeta dehors de nombreux démons, et il ne laissait pas les démons parler, parce qu'ils le connaissaient.

35 Et le matin - encore de nuit - s'étant levé il sortit et s'en alla dans un lieu désert, et là il priait.
36 Et Simon et ceux qui étaient avec lui le poursuivirent,
37 et il le trouvèrent et lui disent: Tous te cherchent.
38 Et il leur dit: Allons ailleurs, dans les bourgades voisines, afin que là aussi je proclame - car c'est pour cela que je suis sorti.
39 Puis il se rendit dans toute la Galilée, proclamant dans leurs synagogues et jetant dehors les démons.

40 Et un lépreux vient à lui et, se mettant à genoux, il le supplie, disant: Si tu le veux, tu peux me purifier.
41 Et ému jusqu'aux entrailles (*), il tendit la main, le toucha et dit: Je veux, sois purifié.
42 Et aussitôt la lèpre s'éloigna loin de lui: il était purifié.
43 Puis, réagissant vivement à son égard, il le chassa aussitôt
44 et lui dit: Vois de ne rien dire à personne, mais va te montrer au prêtre, et offre pour ta purification ce que Moïse a ordonné - ce sera en témoignage pour eux.
45 Mais lui, une fois sorti, se mit à proclamer toutes ces choses et à colporter la parole (logos), de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer visiblement dans une ville. Alors il était à l'extérieur, dans les lieux déserts, et on venait vers lui de toutes parts.

(*) D'anciens manuscrits ont en colère, irrité


Le texte dans son substrat originel

Doit-on traduire le texte de la Bible en gardant sa rugosité d'origine, ou est-il préférable de l'orienter dans un sens conforme à la mentalité des personnes à qui est destinée cette traduction ?

Prenons par exemple le chapitre 1 de l'évangile de Marc :
Presque tous les versets commencent par "et", comme si le narrateur était enthousiaste - presque essoufflé - de raconter son témoignage : n'est-ce pas plus réel, plus vivant ?

Lorsque Jésus parle, c'est au présent : Il nous parle encore aujourd'hui, dans l'éternel présent de Dieu.

Les mots sont forts, rudes parfois : ce sont les personnes de caractère qui s'emparent du Royaume, pas les hésitants.

Lorsqu'on traduit les mots non pas en patois de Canaan, mais en leur donnant leur vrai sens, le texte devient beaucoup plus clair, plus réel, et plus spirituel aussi...