Rechercher dans ce blog

Marc 13

1 Alors qu'il sort du temple, un de ses disciples lui dit:
Maître (*), vois,
quelles grandes pierres et
quelles grandes constructions !
2 Et Jésus lui dit:
Tu regardes ces grandes constructions ?
A coup sûr ne sera laissée ici pierre sur pierre qui ne soit
à coup sûr détruite.

3 Comme il était assis vers le mont des Oliviers, face au temple, Pierre et Jacques et Jean et André se mirent à l'interroger, à l'écart:
4 Dis-nous, quand cela sera, et quel (sera) le signe quand tout cela va s'accomplir ?
5 Et Jésus se mit à leur dire:
Prenez garde que personne ne vous égare.
6 Beaucoup viendront en mon nom, disant:
« Moi, JE SUIS ! »
et ils en égareront de nombreux.

7 Quand vous entendrez (parler de) guerres et (de) rumeurs de guerres, ne soyez pas alarmés: cela doit être fait, mais (ce n'est) pas encore la fin:
8 Se dressera en effet nation contre nation
et royaume contre royaume,
seront des séismes - en divers lieux - seront des famines:
commencement des douleurs de l'enfantement.

9 Vous, prenez garde à vous-mêmes:
Ils vous livreront aux sanhédrins (les tribunaux)
et aux synagogues (les assemblées) vous serez maltraités
vous comparaîtrez aussi devant des gouverneurs (les politiques)
et des rois (les puissants)
à cause de moi - en témoignage pour eux.

10 Et à toutes les nations il faut d'abord que la bonne nouvelle soit proclamée.
11 Et quand ils vous mèneront pour vous livrer, ne vous inquiétez pas à l'avance de ce que vous direz, mais dites ce qui vous sera donné à cette heure-là - car ce n'est pas vous qui parlerez, mais l'Esprit, le saint.

12 Et un frère livrera un frère à la mort, et un père un enfant, et se dresseront enfants contre parents, et ils les mettront à mort.
13 Et vous serez détestés de tous à cause de mon nom - et celui tiendra bon jusqu'à la fin sera sauvé.

14 Et lorsque vous verrez l'abomination de la désolation se tenant là où il ne faut pas - que celui qui lit comprenne - alors, ceux de la Judée, qu'ils fuient dans les montagnes,
15 [et] celui (qui est) sur le toit en terrasse, qu'il ne descende pas, ni n'entre pour emporter quelque chose de sa maison,
16 et celui (qui est) au champ, qu'il ne retourne pas en arrière pour emporter son vêtement.

17 Hélas alors pour celles ayant dans le ventre (enceintes) et celles allaitant en ces jours-là...
18 et priez que cela ne se produise pas en hiver !
19 Car ces jours seront une telle détresse qu'il n'en est pas arrivée de semblable depuis le fondement de la création - que Dieu créa - jusqu'à maintenant, et qu'il n'en arrivera jamais plus.
20 Et si le Seigneur n'abrégeait pas les jours, toute chair ne serait pas sauvée - mais il a abrégé les jours à cause des élus qu'il a élus.

21 Et alors, si quelqu'un vous dit:
« Vois: ici l'oint (du Seigneur) ! »
« vois: là ! »
n'y accordez pas foi.
22 Se lèveront en effet de pseudo-oints (du Seigneur) et de pseudo-prophètes, qui donneront signes et prodiges pour faire errer - si possible - les élus.
23 Et vous, soyez sur vos gardes - je vous ai tout dit d'avance.

24 Mais en ces jours-là, après cette détresse-là, le soleil s'obscurcira et la lune ne donnera plus son éclat,
25 et les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées.
26 Et alors ils verront le Fils de l'homme venant dans les nuées avec grande puissance et gloire.
27 Puis il enverra les anges et rassemblera les élus des quatre vents, de l'extrémité de la terre à l'extrémité du ciel.

28 Et du figuier apprenez la parabole: Quand déjà sa branche devient tendre et que les feuilles poussent, vous savez que l'été est proche.
29 Ainsi vous aussi, quand vous voyez ces choses arriver, vous savez qu'il est proche, aux portes.
30 Amen, je vous dis qu'à coup sûr cette génération ne passera pas que tout cela n'arrive.
31 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront pas, c'est certain.

32 Et quant à ce jour-là, ou à l'heure, personne ne sait, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, sinon le Père.
33 Prenez garde, restez éveillés, car vous ne savez pas quand c'est le moment:
34 (Il en sera) comme un humain en voyage, laissant sa maison, et ayant donné l'autorité à ses esclaves, à chacun sa tâche, et qui a commandé au gardien de la porte de veiller.
35 Veillez donc, car vous ne savez pas quand vient le seigneur de la maison: ou le soir, ou au milieu de la nuit, ou au chant du coq, ou au matin,
36 de peur que venant soudainement il vous trouve endormis.

37 Et ce que je vous dis, je le dis à tous: Veillez.

(*) Celui qui enseigne


Marc 12

1 Alors il se mit à leur parler en paraboles:

Un humain planta une vigne. Il l'entoura d'une clôture, puis il creusa un pressoir et il construisit une tour - puis il la loua à des vignerons et partit au loin.

2 Puis le moment venu, il envoya un esclave chez les vignerons pour recevoir de la part des vignerons des fruits de la vigne.
3 Mais l'ayant pris, ils (le) battirent et (le) renvoyèrent vide.
4 Puis à nouveau il leur envoya un autre esclave - et ils frappèrent celui-là à la tête et (le) traitèrent avec mépris.
5 Et il envoya un autre, et celui-là ils (le) tuèrent
puis de nombreux autres,
lesquels, battant (ils battirent les uns),
et lesquels, tuant (et tuèrent les autres).

6 Il avait encore un fils unique bien-aimé: il le leur envoya le dernier, disant: « Ils respecteront mon fils ! »
7 Mais ces vignerons se dirent entre eux: « Celui-ci est l'héritier ! Venez, tuons-le, et l'héritage sera à nous. »
8 Puis l'ayant pris, ils le tuèrent et le jetèrent hors de la vigne.

9 Que fera [donc] le seigneur de la vigne ? Il viendra, il mènera à leur perte les vignerons, et il donnera la vigne à d'autres.
10 N'avez-vous pas lu cette Ecriture ?
La pierre que les constructeurs ont rejetée est devenue tête d'angle:
11 celle-ci est venue du Seigneur, et elle est étonnante à nos yeux.

12 Alors ils cherchaient à le saisir, mais ils eurent peur de la foule. Ils avaient compris en effet que c'était pour eux qu'il avait dit la parabole.

Et l'ayant laissé, ils s'éloignèrent.

13 Ils envoient ensuite auprès de lui quelques-uns des pharisiens et des hérodiens afin de le piéger par parole.

14 Et étant venus, ils lui disent:
Maître (*), nous savons que tu es vrai et que tu ne te laisses influencer par personne - en effet, tu ne regardes pas au visage des humains, mais tu enseignes la voie de Dieu selon la vérité.
Est-il permis de donner impôt à César ou non ?
(Devons-nous) donner ou ne (devons-nous) pas donner ?
15 Et lui, connaissant leur hypocrisie, leur dit:
Pourquoi me mettez-vous à l'épreuve ?
Apportez-moi un denier, pour que je voie.
16 Et ils (en) apportèrent (un). Et il leur dit:
De qui (sont) cette image et cette inscription ?
Et ils lui dirent: De César.
17 Alors Jésus leur dit:
Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu.

Et ils étaient étonnés à son sujet.

18 Puis viennent auprès de lui des sadducéens, qui disent qu'il n'y a pas de résurrection,

et ils l'interrogeaient, disant:
19 Maître (*), Moïse a écrit pour nous ceci: Si le frère de quelqu'un meurt sans laisser d'enfant, laissant une femme derrière (lui), que son frère prenne la femme et suscite une descendance à son frère.
20 Il y avait sept frères, et le premier prit femme et mourut sans laisser de descendance,
21 et le deuxième la prit et mourut sans laisser de descendance, et le troisième de même,
22 et les sept ne laissèrent pas de descendance. Après eux tous, la femme mourut aussi.
23 A la résurrection, [quand ils se relèveront,] duquel sera-t-elle la femme ? Car les sept l'ont eue pour femme !

24 Jésus leur dit son avis: Ne vous égarez vous pas du fait que vous ne comprenez ni les Écritures, ni la puissance de Dieu ?
25 En effet, quand ils se relèveront d'entre les morts, ni ils n'épousent, ni elles ne sont épousées, mais ils sont comme des anges dans les cieux.
26 Quant au fait que les morts se réveillent, n'avez-vous pas lu, dans le livre de Moïse, comment Dieu lui a parlé au buisson, disant: Moi, le Dieu d'Abraham et [le] Dieu d'Isaac et [le] Dieu de Jacob ?
27 Il n'est pas Dieu des morts, mais des vivants.
Vous vous égarez beaucoup.

28 Alors, s'étant approché, un des scribes les ayant entendus débattre - voyant qu'il leur avait bien répondu - l'interrogea:
Quel est le premier de tous les commandements ?
29 Jésus répondit que le premier est:
Ecoute, Israël ! Le Seigneur, notre Dieu, est Seigneur UN,
30 et tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de ton coeur entier et de ton âme entière et de ta pensée entière et de ta force entière.
31 Deuxième celui-ci: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas d'autre commandement plus grand que ceux-là.

32 Et le scribe lui dit: C'est bien, maître (*) - tu as dit avec vérité qu'il est UN et qu'il n'y en a pas d'autre que lui,
33 et que l'aimer de son coeur entier et de sa pensée entière et de sa force entière, et aimer le prochain comme soi-même est bien plus que tous les holocaustes et les sacrifices.
34 Alors Jésus, voyant qu'il avait répondu judicieusement, lui dit: Tu n'es pas loin du royaume de Dieu.

Et personne n'osait plus l'interroger.

35 Et prenant la parole, Jésus disait, enseignant dans le temple: Comment les scribes peuvent-ils dire que l'oint (du Seigneur) est fils de David ?
36 David lui-même, dans l'Esprit - le saint - a dit:
Le Seigneur a dit à mon Seigneur:
Assieds-toi à mes droites, jusqu'à ce que je place tes ennemis sous tes pieds.
37 David lui-même le dit Seigneur - d'où donc peut-il donc être son fils ?

Et [la] foule, nombreuse, l'écoutait avec plaisir.

38 Et dans son enseignement il disait: Gardez-vous des scribes - ceux voulant marcher en longues robes, et (des) salutations sur les places publiques,
39 et (les) premiers sièges dans les synagogues et (les) premiers lits dans les repas,
40 dévorant les maisons des veuves et, pour l'apparence, faisant de longues prières.
Ceux-ci recevront un jugement plus sévère.

41 Et s'étant assis en face du Trésor, il observait comment la foule y jette (de la monnaie de) bronze - de nombreux riches jetaient beaucoup.
42 Vint aussi une veuve, pauvre, qui jeta deux leptes - ce qui est un quadrant.
43 Alors, ayant appelé auprès (de lui) ses disciples, il leur dit: Amen, je vous dis que cette veuve - pauvre - a jeté plus que tous ceux qui ont jeté dans le Trésor,
44 car tous ont jeté de leur surplus, mais elle, de son manque - tout ce qu'elle avait - elle a jeté - tout son moyen de subsistance.

(*) Celui qui enseigne


Marc 11

1 Et quand ils approchent vers Jérusalem - vers Bethphagé et Béthanie, près du mont des Oliviers - il envoie deux de ses disciples
2 et leur dit: Allez vers le village en face de vous - sitôt que vous y serez entrés, vous trouverez un ânon attaché, sur lequel personne des humains ne s'est encore assis - déliez-le et amenez-le.
3 Et si quelqu'un vous dit:
« Pourquoi faites-vous ceci ? »
dites:
« Le Seigneur en a besoin, puis aussitôt après il le renvoie ici »
4 Puis ils s'en allèrent et trouvèrent un ânon attaché dehors, près d'une porte sur la rue - et ils le délient.
5 Alors quelques-uns de ceux qui étaient là se mirent à leur dire: Que faites-vous, à délier l'ânon ?
6 Et eux leur dirent comme Jésus l'avait dit, et ils les laissèrent.
7 Puis ils amènent l'ânon à Jésus, et ils jettent sur lui leurs vêtements, et il s'assit dessus.
8 Et de nombreux étalèrent leurs vêtements sur le chemin, et d'autres des feuillages qu'ils avaient coupés dans les champs.
9 Alors ceux qui précédaient et ceux qui suivaient criaient: Hosanna ! Béni (est) celui qui vient au nom du Seigneur !
10 Béni (est) le règne qui vient, de David notre père ! Hosanna dans les lieux très hauts !
11 Puis il entra dans Jérusalem, dans le temple. Quand il eut tout regardé autour (de lui), l'heure étant déjà tardive, il sortit vers Béthanie avec les Douze.

12 Et le lendemain, étant sortis de Béthanie, il eut faim.
13 Apercevant alors de loin un figuier qui avait des feuilles, il alla voir s'il y trouverait quelque chose - mais, en y arrivant, il n'y trouva que des feuilles - car ce n'était pas le temps des figues.
14 Alors répondant, il lui dit: Que personne ne mange plus un fruit de toi, à jamais ! Et ses disciples entendaient.

15 Puis ils vont à Jérusalem. Entré dans le temple, il se mit à jeter dehors ceux qui vendaient et ceux qui achetaient dans le temple - et il renversa les tables des changeurs et les sièges des vendeurs de colombes.
16 Et il ne laissait personne transporter un objet à travers le temple.
17 Et il enseignait et leur disait: N'est-il pas écrit: Ma maison sera appelée maison de prière pour toutes les nations. Mais vous en avez fait une caverne de bandits.
18 Les grands prêtres et les scribes entendirent - et ils cherchaient comment le perdre - ils avaient en effet peur de lui, parce que toute la foule était frappée de son enseignement.

19 Et quand le soir fut venu, ils sortaient hors de la ville.

20 Et en passant, le matin, ils virent le figuier desséché depuis les racines.
21 Puis se rappelant (ce qui s'était passé), Pierre lui dit: Rabbi, vois, le figuier que tu as maudit a été desséché.
22 Et répondant, Jésus leur dit: Ayez la foi de Dieu.
23 Amen, je vous dis que qui dira à cette montagne: « Soulève-toi et jette-toi dans la mer », et sans hésiter dans son coeur, mais en ayant foi que ce qu'il dit arrive, ce sera pour lui.
24 C'est pourquoi je vous dis: Tout ce que vous priez et vous demandez, ayez foi que vous l'avez reçu, et ce sera pour vous.
25 Et lorsque vous êtes debout en prière, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez, afin que votre Père, celui dans les cieux, vous pardonne aussi vos fautes.
[26 Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père, celui dans les cieux, ne vous pardonnera pas non plus vos fautes]

27 Et ils vont de nouveau à Jérusalem - et comme il marchait dans le temple, viennent vers lui les grands prêtres et les scribes et les anciens,
28 et ils lui disaient: Par quelle autorité fais-tu cela ? Ou qui t'a donné autorité pour le faire ?
29 Et Jésus leur dit: (Moi aussi) je vous interrogerai - une seule parole - répondez-moi, et je vous dirai par quelle autorité je fais cela.
30 L'immersion de Jean, était-elle du ciel ou des humains ? Répondez-moi.

31 Et ils raisonnaient entre eux, disant:
Si nous disons:
« Du ciel »
il dira:
« [Alors] pourquoi n'avez-vous pas eu foi en lui ? »
32 Mais si nous disons:
« Des humains... »

Ils avaient peur de la foule, car tous tenaient réellement Jean pour un prophète.
33 Répondant donc à Jésus, ils disent: Nous ne savons pas. Alors Jésus leur dit: Moi non plus, je ne vous dis pas par quelle autorité je fais cela.


Marc 10

1 Et de là, s'étant levé, il vient dans les territoires de la Judée [et] de l'autre côté du Jourdain. Et les foules se rassemblent à nouveau auprès de lui - et comme il en avait l'habitude, il se remit à les enseigner.

2 S'étant approchés, des pharisiens vinrent alors lui demander, pour le mettre à l'épreuve, s'il est permis à un homme de renvoyer une femme.
3 Et lui, répondant, leur dit: Que vous a commandé Moïse ?
4 Et eux dirent: Moïse a permis d'écrire une attestation de rupture et de renvoyer.
5 Et Jésus leur dit: C'est à cause de la dureté de votre coeur qu'il a écrit pour vous ce commandement.
6 Mais dès le commencement de la création, il les fit mâle et femelle,
7 c'est pourquoi un humain quittera son père et la mère [et il s'attachera à sa femme],
8 et les deux seront une seule chair, en sorte qu'ils ne sont plus deux, mais une seule chair.
9 Qu'un humain ne sépare donc pas ce que Dieu a uni !
10 Et à la maison, les disciples, à leur tour, se mirent à l'interroger à ce sujet.
11 Alors il leur dit: Qui renvoie sa femme et en épouse une autre est adultère envers elle,
12 et si elle, ayant renvoyé son homme, elle en épouse un autre, elle est adultère.

13 Alors ils lui présentaient des enfants pour qu'il les touche. Mais les disciples les reprirent sévèrement.
14 Voyant cela, Jésus s'indigna et il leur dit: Laissez les enfants venir à moi - ne les en empêchez pas - car le royaume de Dieu est pour ceux qui sont comme eux.
15 Amen, je vous le dis, qui n'accueille pas le royaume de Dieu comme un enfant n'y entrera jamais, c'est certain.
16 Puis, les ayant serrés dans ses bras, il (les) bénit en posant les mains sur eux.

17 Et lui sortant (pour se mettre) en chemin, un (homme) étant accouru et se mettant à genoux devant lui, l'interrogeait: Bon maître (*), que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ?
18 Jésus lui dit alors: Pourquoi me dis-tu bon ? Personne (n'est) bon, sinon un seul: Dieu.
19 Tu connais les commandements: Ne tue pas - ne sois pas adultère - ne vole pas - ne témoigne pas faussement - ne fais pas de tort - honore ton père et la mère.
20 Et lui répondit: Maître (*), j'ai observé tout cela dès ma jeunesse.
21 Et Jésus, le regardant, l'aima - et il lui dit: Il te manque une seule chose: va, vends tout ce que tu as, et donne [aux] pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens: accompagne-moi.
22 Mais lui s'étant assombri à la parole s'éloigna tout triste: il avait en effet de nombreuses possessions.

23 Et ayant regardé autour, Jésus dit à ses disciples: Combien difficilement entreront dans le royaume de Dieu ceux qui ont des richesses !
24 Alors les disciples étaient effrayés par ses paroles. Mais Jésus reprit: Enfants, combien difficile il est d'entrer dans le royaume de Dieu !
25 Il est plus facile à un chameau de passer à travers [le] trou d'[une]aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu...
26 Bien plus ébahis encore, les disciples se disaient les uns aux autres: Et qui peut être sauvé ?
27 Ayant fixé son regard sur eux, Jésus dit: Auprès des humains, impossible - mais non auprès de Dieu, car tout est possible auprès de Dieu.

28 Pierre se mit à lui dire: Voici, nous, nous avons tout laissé et nous t'avons accompagné.
29 Jésus répondit: Amen, je vous dis, il n'est personne qui ait laissé, à cause de moi et de la bonne nouvelle, maison ou frères ou soeurs ou mère ou père ou enfants ou champs,
30 et qui ne reçoive au centuple, dans le temps présent, maisons et frères et soeurs et mères et enfants et champs - avec persécutions - et, dans l'ère qui vient, vie éternelle.
31 Et nombreux premiers seront derniers, et [les] derniers premiers.

32 Et ils étaient sur le chemin - montant à Jérusalem - et Jésus les précédait. Et ils étaient effrayés, et ceux qui accompagnaient avaient peur. Alors, ayant pris de nouveau les Douze auprès (de lui), il se mit à leur dire ce qui allait lui arriver:
33 Voici, nous montons à Jérusalem, et le Fils de l'homme sera livré aux grands prêtres et aux scribes, et ils le condamneront à mort, et ils le livreront aux nations,
34 et ils se moqueront de lui, et ils cracheront sur lui, et ils le fouetteront et ils tueront - et après trois jours il se relèvera.

35 Et s'approchent de lui Jacques et Jean, les fils de Zébédée, lui disant: Maître (*), nous voulons que tu fasses pour nous ce que nous te demanderons.
36 Il leur dit alors: Que voulez-vous que [moi] je fasse pour vous ?
37 Et eux lui dirent: Donne-nous de nous asseoir dans ta gloire, l'un à tes droites et l'autre à tes gauches.
38 Jésus leur dit alors: Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que, moi, je bois, ou être immergés de l'immersion dont, moi, je suis immergé ?
39 Et eux lui dirent: Nous pouvons. Jésus leur dit alors: Vous boirez la coupe que, moi, je bois, et de l'immersion dont, moi, je suis immergé, vous serez immergés,
40 mais s'asseoir à mes droites ou à mes gauches, ce n'est pas à moi de le donner - sinon (à ceux) pour qui cela a été préparé.

41 Alors les dix, qui avaient entendu, commencèrent à s'indigner contre Jacques et Jean.
42 Et Jésus, les ayant appelés auprès (de lui), leur dit: Vous savez que ceux qui paraissent diriger les nations dominent sur elles en seigneurs, et que les grands (des nations) exercent leur autorité sur elles.
43 Il n'en est pas ainsi parmi vous, mais qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur,
44 et qui veut être le premier parmi vous sera esclave de tous.
45 Car le Fils de l'homme n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour de nombreux.

46 Ils vont ensuite à Jéricho. Et comme il sortait de Jéricho avec ses disciples et une foule nombreuse, le fils de Timée, Bartimée, mendiant aveugle, était assis au bord du chemin.
47 Et ayant entendu qu'il est Jésus le Nazaréen, il se mit à crier et à dire: Fils de David, Jésus, aie compassion de moi !
48 Et de nombreux le menaçaient sévèrement pour le faire taire - mais il criait d'autant plus: Fils de David, aie compassion de moi !
49 Et s'étant arrêté, Jésus dit: Appelez-le. Alors ils appellent l'aveugle en lui disant: Courage ! Lève-toi, il t'appelle !
50 Et lui, ayant rejeté son vêtement, s'étant levé d'un bond, vint à Jésus.
51 Et lui répondant, Jésus dit: Que veux-tu que je fasse pour toi ? Rabbouni, lui dit alors l'aveugle, que je voie de nouveau !
52 Et Jésus lui dit: Va, ta foi t'a sauvé. Et aussitôt il vit de nouveau et il l'accompagnait sur le chemin.

(*) Celui qui enseigne


Le texte dans son substrat originel

Doit-on traduire le texte de la Bible en gardant sa rugosité d'origine, ou est-il préférable de l'orienter dans un sens conforme à la mentalité des personnes à qui est destinée cette traduction ?

Prenons par exemple le chapitre 1 de l'évangile de Marc :
Presque tous les versets commencent par "et", comme si le narrateur était enthousiaste - presque essoufflé - de raconter son témoignage : n'est-ce pas plus réel, plus vivant ?

Lorsque Jésus parle, c'est au présent : Il nous parle encore aujourd'hui, dans l'éternel présent de Dieu.

Les mots sont forts, rudes parfois : ce sont les personnes de caractère qui s'emparent du Royaume, pas les hésitants.

Lorsqu'on traduit les mots non pas en patois de Canaan, mais en leur donnant leur vrai sens, le texte devient beaucoup plus clair, plus réel, et plus spirituel aussi...