Rechercher dans ce blog

Marc 1

1 Commencement de la bonne nouvelle de Jésus l'oint (du Seigneur), [Fils de Dieu].

2 Conformément à ce qui est écrit dans Esaïe le prophète:
" Voici, j'envoie devant ta face mon messager,
qui préparera ton chemin.
3 Voix de celui qui clame dans le désert:
« Préparez le chemin du Seigneur,
faites droits ses sentiers » ",
4 fut suscité Jean, immergeant dans le désert et proclamant une immersion de changement radical, pour la rémission des fautes.

5 Et toute la contrée judéenne et tous les habitants de Jérusalem sortaient auprès de lui et étaient immergés par lui dans le fleuve Jourdain, reconnaissant publiquement leurs fautes.

6 Et Jean était vêtu de poils de chameau, avec une ceinture de peau autour des reins, mangeant des criquets et du miel sauvage.
7 Et il proclamait, disant: Il vient derrière moi, celui qui est plus puissant que moi, et je ne suis pas suffisant en me baissant pour délier la lanière de ses sandales.
8 Moi, je vous ai immergés d'eau - lui vous immergera dans l'Esprit saint.

9 Et en ces jours-là il fut fait que Jésus vint, de Nazareth de la Galilée, et il fut immergé dans le Jourdain par Jean.
10 Et aussitôt, remontant hors de l'eau, il vit les cieux se déchirant et l'Esprit descendant vers lui comme une colombe.
11 Puis fut une voix hors des cieux: Toi, tu es mon Fils, le bien-aimé, j'approuve (ce qui est) en toi.

12 Et aussitôt l'Esprit l'entraîne vivement au désert.
13 Et il passa quarante jours dans le désert, étant mis à l'épreuve par l'adversaire. Il était avec les bêtes (sauvages), et les anges le servaient.

14 Et après que Jean ait été livré, Jésus vint dans la Galilée, proclamant la bonne nouvelle de Dieu,
15 et disant: Le temps est accompli et le règne de Dieu est proche. Changez radicalement et ayez foi en la bonne nouvelle.

16 Et cheminant au bord de la mer de la Galilée, il vit Simon et André, le frère de Simon, jetant le filet dans la mer - ils étaient en effet pêcheurs.
17 Et Jésus leur dit: Venez à ma suite, et je vous ferai devenir pêcheurs d'humains.
18 Et aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent.
19 Et allant un peu plus loin, il vit Jacques, celui de Zébédée, et Jean, son frère, dans le bateau, réparant les filets.
20 Et aussitôt il les appela, et laissant leur père Zébédée dans le bateau avec les salariés, ils s'en allèrent à sa suite.

21 Et ils entrent dans Capharnaüm, et aussitôt, lors du sabbat, étant entré dans la synagogue, il enseignait.
22 Et ils étaient stupéfaits de son enseignement, car il enseignait comme ayant de l'autorité, et non pas comme les scribes.

23 Et il se trouvait justement dans leur synagogue un homme avec un esprit impur, et il cria,
24 disant: Quoi à nous et à toi, Jésus le Nazaréen ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais toi qui tu es: le Saint de Dieu !
25 Et Jésus le menaça sévèrement, disant: Sois muselé et sors hors de lui !
26 Et l'esprit impur sortit de lui en le faisant convulser et en criant par un grand cri.
27 Et tous furent effrayés en sorte de débattre entre eux, disant: Qu'est-ce donc ? Un enseignement nouveau avec autorité ! Et il commande aux esprits impurs, et ils lui obéissent !
28 Et sa renommée se répandit aussitôt partout dans la contrée entière de la Galilée.

29 Et aussitôt sortis de la synagogue, ils se rendirent, avec Jacques et Jean, dans la maison de Simon et André.
30 Et la belle-mère de Simon était étendue, fiévreuse - et aussitôt ils lui parlent d'elle.
31 Et s'étant approché, il la fit lever en lui saisissant la main, et la fièvre la laissa et elle les servait.

32 Et le soir venu - quand se coucha le soleil - on lui apportait tous ceux se trouvant en mauvais état et ceux qui étaient habités de démons.
33 Et toute la ville était rassemblée devant la porte.
34 Et il guérit de nombreux se trouvant en mauvais état qui souffraient de divers maux et il jeta dehors de nombreux démons, et il ne laissait pas les démons parler, parce qu'ils le connaissaient.

35 Et le matin - encore de nuit - s'étant levé il sortit et s'en alla dans un lieu désert, et là il priait.
36 Et Simon et ceux qui étaient avec lui le poursuivirent,
37 et il le trouvèrent et lui disent: Tous te cherchent.
38 Et il leur dit: Allons ailleurs, dans les bourgades voisines, afin que là aussi je proclame - car c'est pour cela que je suis sorti.
39 Puis il se rendit dans toute la Galilée, proclamant dans leurs synagogues et jetant dehors les démons.

40 Et un lépreux vient à lui et, se mettant à genoux, il le supplie, disant: Si tu le veux, tu peux me purifier.
41 Et ému jusqu'aux entrailles (*), il tendit la main, le toucha et dit: Je veux, sois purifié.
42 Et aussitôt la lèpre s'éloigna loin de lui: il était purifié.
43 Puis, réagissant vivement à son égard, il le chassa aussitôt
44 et lui dit: Vois de ne rien dire à personne, mais va te montrer au prêtre, et offre pour ta purification ce que Moïse a ordonné - ce sera en témoignage pour eux.
45 Mais lui, une fois sorti, se mit à proclamer toutes ces choses et à colporter la parole (logos), de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer visiblement dans une ville. Alors il était à l'extérieur, dans les lieux déserts, et on venait vers lui de toutes parts.

(*) D'anciens manuscrits ont en colère, irrité


Le texte dans son substrat originel

Doit-on traduire le texte de la Bible en gardant sa rugosité d'origine, ou est-il préférable de l'orienter dans un sens conforme à la mentalité des personnes à qui est destinée cette traduction ?

Prenons par exemple le chapitre 1 de l'évangile de Marc :
Presque tous les versets commencent par "et", comme si le narrateur était enthousiaste - presque essoufflé - de raconter son témoignage : n'est-ce pas plus réel, plus vivant ?

Lorsque Jésus parle, c'est au présent : Il nous parle encore aujourd'hui, dans l'éternel présent de Dieu.

Les mots sont forts, rudes parfois : ce sont les personnes de caractère qui s'emparent du Royaume, pas les hésitants.

Lorsqu'on traduit les mots non pas en patois de Canaan, mais en leur donnant leur vrai sens, le texte devient beaucoup plus clair, plus réel, et plus spirituel aussi...