Rechercher dans ce blog

Marc 2

1 Et quelques jours après, étant à nouveau entré dans Capharnaüm, il fut entendu qu'il est dans la maison,
2 et il se rassembla un si grand nombre de gens qu'il n'y avait plus de place, pas même près de la porte, et il leur disait la parole (logos).

3 Et ils viennent à lui portant un paralysé soulevé par quatre (hommes).
4 Et ne pouvant le présenter à cause de la foule, ils découvrirent le toit à l'endroit où il se tenait, et ayant fait une ouverture, ils laissent descendre le grabat où le paralysé était étendu.
5 Et ayant vu leur foi, Jésus dit au paralysé: enfant, tes fautes sont remises.

6 Et il y avait là quelques scribes, assis, raisonnant en leur coeur:
7 Pourquoi parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui peut remettre des fautes, sinon un seul, Dieu ?
8 Et Jésus ayant connu aussitôt, par son esprit, qu'ils raisonnaient ainsi en eux-mêmes, il leur dit: Pourquoi raisonnez-vous ainsi dans vos coeurs ?
9 Qu'est-ce qui est le plus facile, de dire au paralysé: « Tes fautes sont remises », ou de dire: « Lève-toi et soulève ton grabat et marche ! »
10 Alors, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a autorité pour remettre les fautes sur la terre - il dit au paralysé:
11 A toi je dis, lève-toi, soulève ton grabat et va dans ta maison.
12 Et il se releva, et aussitôt, ayant soulevé son grabat, il sortit devant tous, de sorte que, stupéfaits, tous glorifiaient Dieu en disant: Nous n'avons jamais rien vu de pareil.

13 Et il sortit encore au bord de la mer - et toute la foule venait à lui, et il les instruisait.

14 Et en passant, il vit Lévi, celui d'Alphée, assis à la table des taxes, et il lui dit: Suis-moi - et s'étant levé il le suivit.

15 Et il arriva que, comme il était étendu à table dans sa maison, de nombreux collecteurs des taxes et d'égarés étaient étendus à table avec Jésus et ses disciples - ils étaient en effet nombreux à l'accompagner.
16 Et les scribes des pharisiens, le voyant manger avec les égarés et les collecteurs des taxes, disaient à ses disciples: Pourquoi mange-t-il avec les collecteurs des taxes et les égarés ?
17 Et Jésus, qui avait entendu, leur dit: Ce ne sont pas ceux qui sont forts qui ont besoin de médecin, mais ceux qui sont en mauvais état. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des égarés.

18 Et les disciples de Jean et les pharisiens jeûnaient. On vient lui dire: A cause de quoi tes disciples à toi ne jeûnent-ils pas, alors que les disciples de Jean et les disciples des pharisiens jeûnent ?
19 Alors Jésus leur dit: Les fils de la salle de noces peuvent-ils jeûner pendant que le jeune marié est avec eux ? Aussi longtemps qu'ils ont le marié avec eux, ils ne peuvent jeûner.
20 Viendront des jours où le jeune marié sera enlevé loin d'eux - alors ils jeûneront, en ce jour-là.

21 Personne ne coud un morceau de tissu non foulé sur un vieil habit, autrement le rapiéçage tire sur lui - le neuf sur le vieux - et il en résulte une déchirure pire.
22 Et personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres - sinon le vin fera éclater les outres, et le vin est perdu, ainsi que les outres - mais vin nouveau en outres neuves.

23 Et il fut fait qu'il traversait les champs de moisson un jour de sabbat, et ses disciples, chemin faisant, se mirent à arracher les épis.
24 Alors les pharisiens lui disaient: Vois, pourquoi font-ils lors du sabbat ce qui n'est pas autorisé ?
25 Et il leur dit: N'avez-vous jamais lu ce que fit David, lorsqu'il fut dans le besoin et qu'il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui ?
26 comment il entra dans la maison de Dieu du temps du grand prêtre Abiathar, et mangea les pains de la présentation, alors qu'il n'est permis qu'aux prêtres d'en manger, et il en donna même à ceux qui étaient avec lui ?

27 Et il leur disait: Le sabbat a été fait pour l'être humain, et non l'être humain pour le sabbat,
28 de sorte que le Fils de l'homme est Seigneur même du sabbat.


Le texte dans son substrat originel

Doit-on traduire le texte de la Bible en gardant sa rugosité d'origine, ou est-il préférable de l'orienter dans un sens conforme à la mentalité des personnes à qui est destinée cette traduction ?

Prenons par exemple le chapitre 1 de l'évangile de Marc :
Presque tous les versets commencent par "et", comme si le narrateur était enthousiaste - presque essoufflé - de raconter son témoignage : n'est-ce pas plus réel, plus vivant ?

Lorsque Jésus parle, c'est au présent : Il nous parle encore aujourd'hui, dans l'éternel présent de Dieu.

Les mots sont forts, rudes parfois : ce sont les personnes de caractère qui s'emparent du Royaume, pas les hésitants.

Lorsqu'on traduit les mots non pas en patois de Canaan, mais en leur donnant leur vrai sens, le texte devient beaucoup plus clair, plus réel, et plus spirituel aussi...